Aux origines de "la Brabançonne", hymne national belge

Aux origines de "la Brabançonne", hymne national belge
3 images
Aux origines de "la Brabançonne", hymne national belge - © BNF

Elle résonnera partout ce dimanche 21 juillet, jour de fête nationale, la Brabançonne, hymne national de la Belgique, fut composée en 1830, année de la révolution qui donna naissance à notre pays. Ses auteurs sont l’acteur Louis-Alexandre Dechet et le ténor François Van Campenhout, le premier composa les paroles, le second la musique. Mais quelle est l’origine de cet hymne.

La légende de la création de l’hymne

La légende veut que la Brabançonne, qui fut d’abord appelée La Bruxelloise, fut créée dans un café bruxellois. Un soir de septembre 1830, plusieurs jeunes soldats seraient entrés dans le café de "l’Aigle d’or", rue de la Fourche à Bruxelles. Parmi ces jeunes révolutionnaires, Hippolyte Louis-Alexandre Dechet, acteur français au théâtre de la Monnaie, mieux connu sous le nom de Jenneval, comment à réciter les vers d’un texte, qu’il avait composé et qui traduit les aspirations des révolutionnaires de cette époque. C’est la première version de ce qui deviendra l’hymne national belge.

Acteur au théâtre de la Monnaie à Bruxelles, où avait éclaté, le 25 août 1830, la révolution qui aboutit à l’indépendance de la Belgique, Louis-Alexandre Dechet, alias Jenneval s’engagea dans l’armée révolutionnaire et fut tué au combat, près de Lierre, le 18 octobre 1830, la tête arrachée par un boulet hollandais. Avant de mourir, il composa trois versions du Chant national belge.

La version actuelle de la Brabançonne

Le texte actuel de la Brabançonne sera remodelé en 1860, par le Premier ministre Charles Rogier qui adoucit fortement les paroles virulentes adressées par Jenneval à l’égard du Prince d’Orange, Guillaume de Nassau.

Un texte mis en musique

Il ne fallut pas attendre très longtemps pour que ce texte, qui embrassait pleinement les idées révolutionnaires de l’époque, soit mis en musique par le ténor François Van Campenhout. La première exécution publique de l’hymne national belge eut lieu au théâtre de la Monnaie, au début du mois d’octobre 1830. La partition originelle a également été modifiée, afin de l’adapter aux paroles de Charles Rogier.

Il n’existe pas de version officielle de La Brabançonne. Différentes commissions ont été chargées d’examiner son texte et sa mélodie et d’en établir une version officielle, sans succès. Leurs travaux n’ont jamais abouti.

Nous vous souhaitons une très bonne fête nationale.

La Brabançonne, jouée par l’Orchestre National de Belgique

Lors du Concert prélude à la fête nationale en 2014

Newsletter Musiq'3

Restez informés chaque lundi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK