Astor Piazzolla, du tango au tango nuevo, entre jazz et classique

Ce jeudi 11 mars 2021, nous fêtons le centenaire de la naissance du célèbre bandonéoniste argentin, celui qui a révolutionné le tango. Daniel, le fils du musicien virtuose, a puisé dans sa collection personnelle, nous offrant des images uniques de performances et de films familiaux intimes. Un documentaire que vous pouvez voir et revoir ci-dessous jusqu'au 19 mars prochain. 

À lire aussi : La fabuleuse histoire du tango

Le bandonéoniste et compositeur argentin Astor Piazzolla a révolutionné le tango. Son tango nuevo, avec ses influences jazz et classique, a fait de lui une figure controversée dans son propre pays. Sa révolution musicale s’est heurtée à la tradition, mais il a réussi à imposer son style.

Astor Piazzolla (1921-1992) a reçu son premier bandonéon de son père quand il avait 9 ans. Vingt ans plus tard, il avait atteint les limites du tango. A la recherche de son propre style, il part étudier la composition de piano à Paris au début des années 1950. Il se rend compte alors que ce n’est pas fait pour lui et qu’il est avant tout un tanguero. Une carrière aux multiples facettes va suivre, principalement en Europe et aux Etats-Unis.

Pour ce documentaire, le fils de Piazzolla, Daniel, a puisé dans sa collection privée. Des images uniques de performances, des images de films familiaux intimes se combinent aux documents d’archives pour réaliser un portrait vivant de ce musicien sûr de lui, obstiné, passionné et virtuose.

Le film révèle aussi la relation compliquée avec son fils et les heures de conversations avec sa fille donnent un aperçu de l’esprit de ce génie musical.

Réalisation : Daniel Rosenfeld

Production : Françoise Gazio

Une coproduction ARTE France / Idéale Audience / INA

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK