RTBF La Première - Questions Clés

Aller directement au contenu principal

Questions Clés

Questions Clés

Présentation: Véronique THYBERGHIEN


Chaque jour, entre 11h00 et midi, Véronique Thyberghien pose une question de société, dialogue avec les auditeurs de La Prem1ère, décortique les tendances du moment, récolte les témoignages en compagnie d’acteurs de la vie et répond avec l'aide d'un expert. 



Présentation : Véronique Thyberghien



 

Pas d'émission pour ce jour.

  • Emission du 18/04 - 11:00

    Questions Clés

    Allons-nous enfin être libérés de la tyrannie des apparences ?

    Mieux vaut être beau, jeune et en bonne santé pour trouver sa place dans la société. Paraître est aujourd'hui presque devenu vital. Ce règne de l'impérialisme du paraître entraîne nombre de préjugés : les personnes en surpoids ou obèses par exemple sont décrites comme étant moins intelligentes, moins dynamiques, moins compétentes, avec une personnalité faible... Mais il n'y a pas que le surpoids qui peut être un handicap. La couleur de peau, la manière de s'habiller, de se maquiller, etc... le sont également. Le plus embêtant avec cette tyrannie de l'apparence, c'est qu'elle a un impact direct dans nos vies professionnelles, personnelles et numériques. Une réalité pourtant restée dans le déni général. Quand l'opinion publique, les entreprises et les gouvernements reconnaîtront-ils sérieusement cette tyrannie des apparences ? Dans son livre La société du paraître. Les beaux, les jeunes et les autres (éd. Odile Jacob), Jean-François Amadieu, sociologue spécialiste des déterminants physiques, s'appuie sur des enquêtes inédites concernant le monde du travail, de la politique et des médias, pour dénoncer les ravages de la tyrannie du paraître et les discriminations qui en découlent. Il est en studio et répond à vos questions.
  • Emission du 19/04 - 11:00

    Questions Clés

    Les magistrats sur le divan

    Tout le monde se souvient des attentats de Paris, du crash d'un avion de la Germanwings ou des crimes de Michel Fourniret. Derrière ces tragédies, des affaires judiciaires mises entre les mains de magistrats. Magistrats qui en ressortent parfois traumatisés, marqués de façon indélébiles par ces instructions. Ce sont leurs histoires et leurs souvenirs que Dominique Verdeilhan a compilé dans son livre « Les magistrats sur le divan » aux éditions du Rocher. Un recueil de témoignages bouleversants et touchants qui apportent un autre regard sur la justice et ceux qui la rendent. Dominique Verdeilhan, journaliste et chroniqueur judiciaire sur France 2 et FranceInfo livre, dans Questions clés, les émotions de ces magistrats qui se réfugient parfois sous la carapace de leur robe.
  • Emission du 20/04 - 11:00

    Questions Clés

    Quels sont les grands défis de la chirurgie cardiaque pédiatrique ?
    En près de vingt ans de carrière, René Prêtre a sauvé près de 6 000 enfants. Le chirurgien cardiaque pédiatrique, réalise 350 opérations du cœur par an. À chaque fois, ce sont des enfants et des histoires différentes. "Chaque enfant est différent, mais il n'y a pas que l'enfant. Il y a les parents qui souffrent encore plus que l'enfant. De temps en temps, nous avons des grands défis techniques ou physiologiques et parfois aussi humains et éthiques", explique-t-il. Dans son livre Et au centre bat le cœur (Ed. Arthaud), René Prêtre raconte son parcours et ses combats de chirurgien du cœur pour enfants empreints d'espoirs, mais aussi de doutes et d'interrogations. Un voyage fascinant dans un monde où science et technologie de pointe sont étroitement liées aux émotions humaines.
  • Emission du 21/04 - 11:00

    Questions Clés

    Confiance algorithmique, bénédiction ou fléau ?
    Caméras de surveillance dans les rues, écrans partout, données Facebook vendues aux plus offrants, vies privées de plus en plus publiques, systèmes informatique qui nous suivent en permanence... Face à l'urgence, nous accepterons parfois bien vite de confier notre société aux mains d'un big brother "bienveillant". À force, l'interdit le deviendra vraiment et la privation remplacera la punition. Mais le souhaitons-nous vraiment ? Georges Orwell avait déjà prévu tout cela ou presque, se serait-il seulement trompé de dates ? Il y a en effet bien des « évolutions » de notre société présentent dans "1984", tel que par exemple le fait d'être en permanence observés, qui doivent nous inviter à relire Orwell avec un nouveau regard... Véronique Thyberghien fera le point sur cette utopie devenue réalité en compagnie de Hugues Bersini, professeur d'informatique à l'Université libre de Bruxelles, co-directeur du Laboratoire directeur du laboratoire d'intelligence artificielle IRIDIA et auteur de l'ouvrage « Big Brother is driving you » paru aux éditions Académie Royale de Belgique.
  • Emission du 24/04 - 11:00

    Questions Clés

    Les sanitaires à l'école sont-ils conformes aux normes d'hygiène ?

    Nombreux sont les enfants à se plaindre de l'état des sanitaires de leur école, que ce soit l'insalubrité, le manque d'intimité, les odeurs dérangeantes ou encore les violences de certains camarades, certains vont même jusqu'à éviter d'y aller et se retiennent parfois durant des heures par peur d'être confrontés aux toilettes qu'ils ont en horreur. Ce n'est pas sans conséquences puisque tout le monde sait qu'il est très mauvais de se retenir... baisse de concentration, problèmes urinaires, constipations, certains symptômes peuvent être très néfastes. Il est dès lors primordial pour l'établissement scolaire de veiller à respecter une certaine décence dans ces lieux qui servent à des besoins de base. Mais est-ce bien le cas ? Qu'est-il mis en place à cet effet ? Récemment la Fondation Roi Baudoin a lancé un projet visant l'amélioration des sanitaires dans 36 établissements scolaires. Pour nous en parler Michel Devries président du Fonds BYX ainsi que Bernadette Taeymans directrice de l'ASBL « Question santé ».
  • Emission du 25/04 - 11:00

    Questions Clés

    Les badbuzz sont-ils en perte de vitesse ?

    Les badbuzz, un phénomène de bouche à oreille...négatif ! Orchestrés volontairement ou subis par les marques pour faire parler d'un produit avant même qu'il ne soit sur le marché, c'est le but de cette technique de communication qui se multiplie sur les réseaux sociaux et qui est devenue une sorte de marketing viral. Internet a rendu le buzz très rapide, mais cette rapidité est parfois nuisible et peut avoir l'effet escompté inverse, dans le cas où le message souhaité n'a pas bien été intercepté par le public. Après un grand succès viral, les badbuzz sont aujourd'hui en perte de vitesse, pourquoi et comment ? C'est ce que nous tenterons de comprendre avec Nicolas Vanderbiest, chercheur à l'Université Catholique de Louvain et Benedicte Matran consultante en communication.

Articles liés

  • La tyrannie de l'apparence, une fatalité ?

    La tyrannie de l'apparence, une fatalité ?18/04 - 14:50 11

    Mieux vaut être beau, jeune et en bonne santé pour trouver sa place dans la société. Paraître est aujourd'hui presque devenu vital. A quand un changement des mentalités ?
  • Le parcours d'une femme dans le milieu du sport reste-t-il difficile ?

    Le parcours d'une femme dans le milieu du sport reste-t-il difficile ?11/04 - 12:06 111

    La sombre vérité du sport moderne est que la compétition sportive n’est pas aussi ouverte aux femmes qu’on le pense. Dans son livre "Des femmes et du sport (ed. Payot), l’anthropologue Anne Saouter aborde la place des femmes dans les compétitions sportives et apporte une réflexion novatrice sur le genre et le rapport au corps. Le...
  • Comment s'écrit le futur de la presse ?

    Comment s'écrit le futur de la presse ?07/04 - 13:30 11

    C’est un constat, l’Europe et les États-Unis assistent à une diminution des éditions " papiers " de la presse. Depuis l’avènement de l’ère numérique les gens lisent moins les journaux, mais l’appauvrissement de la qualité de l’offre éditoriale contribue aussi à détourner un peu plus les lecteurs des kiosques. Les grands...
  • Les e-sportifs, des athlètes du futur ?

    Les e-sportifs, des athlètes du futur ?06/04 - 16:39 11

    Avec plus de 256 millions de fans dans le monde et une croissance d’environ 10% par an, l’e-sport est de plus en plus populaire auprès des jeunes et particulièrement la jeune génération des Millennials. Les e-sportifs s’entrainent aujourd’hui comme de vrais athlètes et peuvent gagner beaucoup d’argent dans des compétitions de plus...
  • Qui ne risque rien n'a rien !... Foi d'ado ?

    Qui ne risque rien n'a rien !... Foi d'ado ?05/04 - 13:56 11

    Les ados veulent explorer le monde, tester leurs limites et se mettre à l’épreuve. Ils ont besoin de jouer à se faire peur, recherchent les sensations fortes, s’exposent au danger pour prouver qu’ils sont capables. A la prudence que leur recommandent les adultes, ils opposent l’audace, voire le risque. Dans Le goût du risque à...
Plus d'articles

Commentaires

  • de Daniel Témoignage : Il y a bien longtemps les élèves partageaient la responsabilité de la propreté de leur classe et où j'étais, des toilettes. Maintenant, on chouchoute, on materne, ou est la responsabilisation. C'est un autre temps, mais à vous entendre on constate une dérive sans retour. Il est loin le temps où les instituteurs nous faisaient des tartines avant l'étude et débriefaient la journée ...

    24-04-2017 11:37 | Répondre

  • de Michel Ulman Dans son livre "notre dernière invention", James Barrat interviewe de nombreux experts qui expliquent la naïveté de penser que l'homme sera capable de concevoir des logiciels autonomes d'intelligence équivalent à l'homme qui soient prévisibles et vertueux... en particulier parce que les plus efficaces s'améliorent d'eux-mêmes jusqu'à ne plus être compréhensibles à l'homme. Ne décrivez-vous pas un monde un peu trop bleu, n'êtes-vous pas victime d'anthropomorphisme optimiste ?

    21-04-2017 11:43 | Répondre

  • de Paula bonjour je cherche le nom d un livre, l écrivain est venu le présenter à la radio début avril je ne me rappelle plus du titre il s'agit de l histoire d'un homme seul sans problème et comme seul personne à qui il peut parler c'est par téléphone à lui même quand il avait l âge de 10 ans. L auteur à voulu prévenir du nombre de plus en plus grand de gens qui vivent seuls dit il, et qu' il s'agit de dire à l'enfant au fond de soi la phrase magique "je te pardonne", pour se décoincer. pourriez vous me dire de quel auteur i s'agit et de quel titre c'est. Merci, bien à vous. Just Alvaro Juana

    18-04-2017 17:02 | Répondre

Signaler un abus

Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
1000 caractères max
1000 caractères max
Veuillez remplir le champ "Code de sécurité" en respectant les majuscules, minuscules et les espaces.