RTBF La Première - Par Ouï-dire

Aller directement au contenu principal

Par Ouï-dire

Par Ouï-dire

Présentation: Pascale TISON


Un espace qu’ouvre le son, une parole qui s’y loge, retrouvez le temps suspendu dans Par Ouï-dire. De la fiction ou du documentaire, des archives, du temps présent, d’ici et d’ailleurs : vous emmener là où l’on ne va pas, entendre ceux que l’on n’entend pas. Un voyage au cœur du son et de la vie. 



Une émission de Pascale Tison.



Et découvrez ou redécouvrez le meilleur de Par Ouï-dire dans notre espace web dédié à la création sonore : Pardelà les ondesUne invitation à la découverte de trésors acoustiques : des documentaires, des fictions, des séries, des grands entretiens et des reportages. Promenez-vous, montez le son, fermez les yeux et ouvrez grand vos oreilles... vous allez être conquis !



 

Pas d'émission pour ce jour.

  • Emission du 17/04 - 22:00

    Par Ouï-dire

    Par Ouï-Dire Des Cailloux dans les Poches

    « Je prends mon temps, je n'écoute même plus quand tu me dis que tu en as assez de m'attendre, je m'en veux déjà à l'idée de couper ta voix au montage, et j'enregistre encore la musique d'une camionnette, un marchand de glaces ou peut-être de fruits, je suis trop loin pour voir. Tu montes avec lui et tu t'en vas. »
    Un travail sur l'absence, l'apaisement et le tourment.
    Tout part de quelques souvenirs sonores de voyages, des enregistrements de terrain (field recording) restitués en live. Cette matière est donnée à entendre telle quelle mais aussi retraitée, filtrée par le biais de l'électronique.
    Le voyage est aussi l'occasion de glaner des objets parfois inattendus, parfois banals. Cailloux, clochettes, carillons qui sont manipulés sur scène pour se rajouter en strates sonores.

    Field Recordings, voix : Flavien Gillié Objets sonores, électronique, voix : Alice Just Réalisation : Flavien Gillié & Alice Just Mixage : Flavien Gillié
    Production?: acsr, avec le soutien du FACR de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

    El Gat

    El Gat est aux aguets, il observe attentif et amusé la vie qui passe sur la Rambla del Raval. À travers l'écoute des paysages sonores du quartier et de la parole données aux habitants et passants, l'énigmatique Gat va révéler ses vies passées.
    Soundscapes, poésies, matières sonores abstraites, multiplicité de voix et de langues s'y entremêlent pour donner corps et vie au félin gigantesque.

    Création sonore - Chloé Despax Photographie - Aylen Torres Mise en ondes de la création sonore - Damien Magnette Mixage sonore - Christophe Rault Poèmes - Marco Rello Avec les voix de Carmelo Iannuzzo, Gabriel Mill et Pep Garcia
    Production?: l'Atelier de Création Sonore Radiophonique, avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles et la Galerie La Place (Barcelone)

  • Emission du 19/04 - 22:00

    Par Ouï-dire

    Par Ouï-Dire L'étoffe de nos rêves par Tobie Nathan

    On dit en français : « j'ai fait un rêve » mais le verbe « voir » serait plus adéquat. C'est qu'en rêvant, pendant le sommeil paradoxal, les yeux sont sollicités comme au cinéma ! Le rêve se regarde, même si nous en sommes l'acteur principal. Mais ce qu'apporte le livre de Tobie Nathan ( « L'interprétation des rêves » chez Odile Jacob), c'est une lecture tonique du rêve où celui-ci apparaît pour nous délivrer un message. Souvent confus, étrange, le rêve avance masqué. A nous d'en saisir la force vitale et de nous en servir pour décrypter la solution à une question que l'on ignore peut-être encore !
    Réalisation : Pascale Tison

  • Emission du 20/04 - 22:00

    Par Ouï-dire

    Par Ouï-Dire A Bruxelles, au Palais des Beaux-Arts, jusqu'au 4 juin : Pol Bury « Time in motion ».

    C'est en compagnie, entre autres, de Gilles Marquenie que Thierry Genicot a visité cette exposition rétrospective de l'artiste natif du Hainaut (1922-2005). Une visite largement accompagnée d'une conversation enregistrée à La Louvière entre Pol Bury et André Balthazar (1934-2014) et ce en 2004 dans les murs du Musée Ianchelevici...
  • Emission du 21/04 - 22:00

    Par Ouï-dire

    Par Ouï-Dire Entre les serres

    Blanca a travaillé dans les fermes de roses depuis ses 12 ans. Aujourd'hui, elle a 33 ans, elle ne peut plus fermer les mains, et elle attend une opération pour une prothèse de la hanche. Les gestes répétitifs, les horaires de travail sans fin et l'utilisation de pesticides ont détruit son jeune corps.

    L'Equateur est aujourd'hui le plus gros exportateur de roses d'Amérique Latine, fournissant principalement l'Europe et l'Amérique du Nord. La rose de Cayambé, région où se concentre la production, est un produit de luxe. Mais les conditions de travail dans les serres ont des conséquences néfastes sur l'environnement, sur les ouvrières, leurs familles, et les communautés indiennes dont elles sont issues. Tenues par la peur et les difficultés à vivre décemment, peu d'ouvrières des roses acceptent de témoigner.

    A Cayambé, il y aussi l'espoir que cela change, la possibilité de faire co-exister l'amélioration des conditions de vie et la dignité d'être une femme. Il y a aussi la Pachamama, la force viscérale et évidente des montagnes et du volcan Cayambé, le lien spirituel qui unit depuis des générations ces femmes, ces hommes, et cette terre si particulière. Il y a enfin le désir de transmettre une identité culturelle longtemps bafouée et un avenir encore incertain où les maux d'hier semblent revenir sous d'autres formes.

    Mariannick Bellot et Jean-Baptiste Veyrieras sont allés enquêter sur place dans cet univers de plastique, posant le pied entre les serres.

    Photo © Jean-Baptiste Veyrieras
    Les roses sont soigneusement emballées pour l'exportation.
  • Emission du 24/04 - 22:00

    Par Ouï-dire

    Par Ouï-Dire O mémoire : des textes de Stéphane Hessel, par sa petite fille

    Une jeune femme, comédienne et metteur en scène, retrace ici la vie de son grand-père. Et notamment sa vie en poésie.
    Amateur amoureux de poèmes, il en connait plus de 80 par coeur et ce dans les trois langues qu'il parlait : l'allemand, le français et l'anglais.
    Aux côtés de Sarah Lecarpentier et par sa voix, nous découvrons la vie de cet homme : cet homme, c'est Stéphane Hessel, qui a traversé tout le XXème siècle.
    Comment la poésie-t-elle accompagné à chaque moment, tragique ou joyeux, intime ou historique la vie de Stéphane Hessel?

    Un manifeste concret, à l'usage des souvenirs.
    Une interprétation de Sarah Lecarpentier. Une réalisation de Stéphane Nawrat. Musique : Simon Barzilay
    Avec le soutien de Gulliver
  • Emission du 25/04 - 22:00

    Par Ouï-dire

    Par Ouï-Dire Les Mardis des archives - Pol Bury

    L'artiste belge Pol Bury (1922-2005) est un des fondateurs de l'art cinétique. Après des débuts en peinture marqués par l'influence de Magritte et un passage au sein des groupes Jeune Peinture belge et CoBrA, il emprunte une nouvelle voie. Fasciné par l'art d'Alexander Calder, Bury se tourne vers la sculpture et intègre le mouvement dans son œuvre.
    Cependant, Pol Bury, ce n'est pas que "ça", loin de là. Ce Louviérois fut un artiste de l'avant-garde belge d'après-guerre, un peintre, un graphiste, un illustrateur, un auteur, et un des pionniers internationaux de la sculpture cinétique.
    Son nom évoque le plus souvent des fontaines monumentales en acier, faites de cylindres et de sphères. On retrouve ses sculptures à l'étranger à New York, Paris, et chez nous aussi. Une vie pleine de rencontres, de tournants et d'influences. Avec André Batlthazar, poète, il va créer les éditions Daily-Bul à La louvière.

    Jacques Bourlez bien sûr l'avait rencontré, ici en 1979, à l'occasion de sa dédicace du tome II des Œuvres complètes d'Achille Chavée.
    Pol Bury est actuellement à l'affiche à Bozar jusqu'au 4 juin.
  • Emission du 26/04 - 22:00

    Par Ouï-dire

    Par Ouï-Dire Le coup de foudre

    Jean-Claude Bologne signe une `Histoire du coup de foudre'.
    Ramsès II en est la première évocation consignée. Quelle est l'explication du coup de foudre ? On l'explique tantôt par la sensibilité ou la science (atomes crochus ou phéromones), tantôt par le surnaturel (la flèche de Cupidon ou l'intervention du Malin ). Stendhal, qui trouve l'expression ridicule, l'affirme : « La chose existe ».
    Le coup de foudre peut, à certaines époques, libérer les femmes et, à d'autres, les contraindre. Quelque-uns témoignent aujourd'hui. Quant à l'auteur, ses coups de foudre sont artistiques et sont le foyer de ses plus belles attentes.

    Réalisation : Pascale Tison

Articles liés

Plus d'articles

Commentaires

  • de René Bonjour, je désire ré-entendre (sur auvio probablement) le Par Ouï Dire de ce vendredi 14 avril sur Fraternités Ouvrières de Mouscron. Sera-t-il disponible, ou dois-je chercher dans des dates plus anciennes ? Merci.

    15-04-2017 16:27 | Répondre

  • de Fabienne Bonjour, le podcast est disponible pendant 30 jours et en voici le lien : https://www.rtbf.be/auvio/detail_par-oui-dire?id=2204661 Bonne écoute ! Bien cordialement

    19-04-2017 11:00 | Répondre

  • de Anonyme Je cherche des informations sur une émission qui présentait un poète africain (je ne me souviens pas du pays précis) qui disait des textes de manière très rapide. Pourriez-vous m'aider? Merci beaucoup!

    30-03-2017 15:28 | Répondre

Signaler un abus

Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
1000 caractères max
1000 caractères max
Veuillez remplir le champ "Code de sécurité" en respectant les majuscules, minuscules et les espaces.