Week-end Première

Santé : les larmes des crocodiles pourraient soigner nos maladies des yeux

On connait le système de clignement des yeux chez l’être humain. Les scientifiques connaissent également le secret de nos larmes.  L’université de Bahia au Brésil a examiné les larmes des animaux. A terme, certaines pourrait soigner les maladies des yeux. Les explications de Pasquale Nardone.

A quoi servent les larmes ?

Le système lacrymal est identique chez tous les humains et il a des fonctions bien précises. Les larmes nettoient la cornée, elles enlèvent les acariens. Elles réagissent chimiquement lorsque vous avez " quelque chose dans l’œil ".

Nous clignons des yeux environs 15 fois par minutes. Mais ce n’est pas le cas pour tous les êtres vivants. Certains scientifiques avaient déjà étudié le système lacrymal des reptiles et des oiseaux. Ils avaient découvert que ceux-ci avaient une membrane devant l’œil qui leur permettait de se nettoyer le système oculaire. Une sorte d’essuie-glace.

Notre œil ne serait -il pas si efficace que cela ?

Nos yeux et notre système lacrymal sont des machines " incroyablement  complexes. Mais les chercheurs de l’Université de Bahia se sont rendu compte que certains animaux clignaient des yeux beaucoup moins souvent Le Cayman, par exemple, cligne des yeux une fois toutes les deux heures.

Ils ont mené une étude de grande ampleur sur le système lacrymal de toutes une série d’animaux :  le perroquet, la chouette, la buse, la tortue, le cayman

Ils ont d’abord étudié la composition des larmes. On y retrouve de l’eau, du chlore, du sodium, du fer, des protéines mais également des anticorps. Pas de découvertes révolutionnaires. Tous les animaux ou presque ont la même composition que nous.

Mais ils ont ensuite étudiés un deuxième phénomène qui s’appelle la cristallisation des larmes. Une fois sèches, elles forment des cristaux. Et c’est là qu’ils ont découverts des choses intéressantes. Selon les animaux, la forme des cristaux de larmes étaient tout à fait différentes. 


►►► A lire aussi : 

Des larmes de cayman contre les maladies oculaires

A quoi ça sert de pleurer ?


Par exemple, ils ont constaté que la forme cristalline est très particulière chez le cayman. Ce qui lui permet de moins cligner de l’œil tout en ayant une vue excellente.

 

Ca peut nous aider ?

Selon les chercheurs, la piste de recherche est sérieuse. Chez l’humain, il y a une dégradation du système lacrymal à partir de 45 ans qui se traduit par un asséchement de l’œil ou une hydratation de moins bonne qualité. Ca peut causer des cataractes, une opsacité au niveau de la cornée.

Si on comprend la cristallisation chez le cayman, on pourit amélioer la quantit

Bientôt des gouttes pour améliorer.

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK