Week-end Première

Les exosquelettes : un espoir pour les personnes handicapées ?

L’homme utilise des exosquelettes – des squelettes extérieurs – depuis de nombreuses années. Ils étaient d’abord utilisés à des fins militaires. Aujourd’hui, ils pourraient améliorer le quotidien de nombreuses personnes. Pourquoi ? Comment ? Les explications de Pasquale Nardone.

 

Un exosquelette, c’est quoi ?

Pour rappel, les exosquelettes artificiels existent depuis les années 60, un premier exemplaire avait été produit par la firme General Electric en collaboration avec l’armée américaine. Il pesait plus de 600 kilos et n’avançait que de 70 cm par seconde.

Pour rappel, L’exosquelette est le squelette de certains animaux, qui, contrairement à celui de l’homme, se trouve à l’extérieur du corps. Par exemple, la coquille de l’huître ou le test de l’oursin sont des squelettes externes.

L’homme, qui a beaucoup d’imagination, a aussi voulu créer des exosquelettes pour son usage propre. C’est ainsi que depuis quelques années, des chercheurs se sont dit que des exosquelettes artificiels pourraient aider des ouvriers à accomplir des tâches en faisant moins d’efforts ou en risquant moins de se blesser. (Source : vikidia)

L’université de Tsu kuba a travaillé sur le concept. Son département robotique a développé des technologies afin de rendre les exosquelettes les moins lourds possibles

Ils ont inventé HAL. (Hybrid Assistive Limb) fait moins de 10 kilos et peut prolonger les bras mais aussi les jambes.

Grâce aux dernières technologies, ces exosquelettes sont connectés à des senseurs posés sur la peau.

Les premières utilisations ont été réalisées sur des personnes partiellement tétraplégiques. Celle-ci génère encore des signaux et des réactions au niveau de ses cuisses ou de ses jambes.

Concrètement, la personne tétraplégique "pense" vouloir marcher. Des signaux sont générés au niveau des jambes. Les capteurs interprètent ses messages et les transmettent à l’exosquelette qui va mettre le corps en mouvement.

Cet exosquelette que l’on pose autour des jambes lui permet de retrouver une mobilité. Ils sont aujourd’hui utilisés dans les hôpitaux. Près de 150 de ses " machines " sont en fonctionnement en milieu hospitalier.

Des exosquelettes pour des enfants ont même été développés en Espagne.

 

Quelles applications ?

S’ils sont aujourd’hui essentiellement utilisés dans le milieu de la santé, on pense maintenant utiliser des exosquelettes dans le milieu de la construction ou de la manutention. Ils devraient permettent aux ouvriers de manipuler des charges plus lourdes sans se blesser.

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK