Week-end Première

La tomate : quelques recettes pour bien la planter ... et la manger

La tomate: quelques recettes pour bien la planter ... et la manger
La tomate: quelques recettes pour bien la planter ... et la manger - © Catherine Falls Commercial - Getty Images

La tomate est un légume d'été. Mais si vous souhaitez faire pousser vos tomates, que ce soit au jardin ou sur votre balcon, en partant de la graine, c’est maintenant ou jamais.

Il faut savoir qu’il n’existe pas moins de 12 000 variétés de tomates dans le monde, de couleurs, de formes, de textures et de goût différents.

Bonne pour la santé

La tomate est excellente à la santé, elle est composée à 95% d’eau. C’est un fruit faible en calories mais riche en vitamines C et en potassium.

C’est aussi une plante annuelle, c'est-à-dire une plante dont le cycle de vie, de la germination jusqu'à la production de graines, ne dure qu'une année. Si on souhaite réaliser soi-même ses semis, c’est maintenant qu’il faut s’y mettre afin de pouvoir en manger pendant plusieurs mois.

 

Faire pousser vos tomates

La tomate, en plus de pousser en pleine terre, se prête sans difficulté à la culture en pot ou en bac. Une simple jardinière suffit par exemple à faire pousser des tomates cerise.

Vous pouvez, si vous ne souhaitez pas réaliser vos semis, aussi acheter vos plants en pépinière, et dans ce cas, vous avez encore un peu de temps avant de les planter. Choisissez toutefois des plantes en godets d’environ 15 cm de haut et avec une tige de l’épaisseur d’un crayon.

Quelques conseils si vous voulez réaliser vos semis

Il suffit de semer les graines dans des godets remplis d'un mélange de terreau et de sable, et d’ensuite placer les godets à l’abri, dans un lieu ou il fait entre 17 et 20°. C’est important pour la germination!

Ensuite, quand les feuilles apparaissent, il faut rempoter chaque pied dans un godet individuel. Vers mi-mai, une fois que les Saints de Glace sont passés et que le gel n’est plus à craindre, il faudra replantez vos pieds en pleine terre ou en bac, en faisant attention aux association, dans un sol riche et bien drainé avec une exposition ensoleillée, tout en veillant à enterrer la tige sur quelques centimètres afin de favoriser la formation d’un bon système racinaire.

Au fur et à mesure que la plante va grandir, il faudra prévoir des tuteurs pour la guider et la tenir mais aussi veiller à supprimer les gourmands, qui sont les pousses latérales qui se développent à l’aisselle entre deux feuilles et qui sont inutiles car elles ne produisent pas de fruits.  

Les bonnes associations

Certains légumes apprécient leur voisinage alors qu’au contraire, certains ne les supportent pas.La tomate apprécie la proximité avec le basilic, le persil et la ciboulette qui permettent entre autres de lutter contre les ravageurs.

Les œillets d’inde et les soucis plantés à côté des tomates permettent par exemple de lutter contre les pucerons.

Mais au contraire, il faut à tout prix éviter de placer la tomate à côté des pommes de terre, des concombres ou encore du fenouil au risque qu’ils se fassent concurrences.

Ce mildiou tant redouté

Il n’y a pas de remède miracle contre le mildiou mais on peut toutefois prendre quelques mesures préventives comme : répandre du purin d’ortie sur le sol, traiter les plants à la bouillie bordelaise, arroser avec un goutte à goutte plutôt qu’à l’arrosoir et pailler son sol.

Si malheureusement vous voyez une ou plusieurs feuilles déjà touchées, enlevez les de suite et détruisez les en les mettant à la poubelle !

Quelques recettes

 

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK