Week-end Première

Comment voir des chevreuils à Bruxelles ?

Il paraît qu’il y a des chevreuils jusqu’à Bruxelles ! Thomas Jean, youtubeur, photographe et vidéaste amateur, dresse le portrait de cet animal attachant et peu farouche. Il vous explique comment l’observer en Forêt de Soignes.

Contrairement à ce que l’on pense, ce ne sont pas des biches, mais des chevreuils que l’on peut apercevoir en Forêt de Soignes. Le cerf et la biche ne sont pas présents en région de Bruxelles Capitale.

Cette forêt périurbaine est probablement l’un des meilleurs endroits en Belgique pour observer l’animal magnifique qu’est le chevreuil, pour la bonne raison que la chasse y est interdite depuis les années 70. Les chevreuils, ne subissant pas la pression de la chasse et étant habitués à la présence humaine – promeneurs, joggeurs…-, ne sont pas farouches. Partout ailleurs, en Ardennes par exemple, ils vous repèrent à l’odeur à plusieurs centaines de mètres, et partent en aboyant – c’est leur cri en situation de stress.
 

Comment différencier un chevreuil d’un cerf ?

Le cerf et la biche font plutôt la taille d’un cheval, là où le chevreuil fera plutôt la taille d’un grand chien.

La taille des bois est différente aussi – il ne s’agit d’ailleurs pas de corne, mais d’os-, explique Thomas Jean. Les bois d’un cerf pèsent plusieurs kilos, alors que ceux du chevreuil ne pèsent que quelques centaines de grammes.

La reproduction du chevreuil a été un mystère pendant de nombreuses années, avant que l’on constate le phénomène de diapause embryonnaire. La femelle du chevreuil, la chevrette, est capable de mettre en pause le développement de l’embryon pendant plusieurs mois. Ils vont ainsi s’accoupler au milieu de l’été, vers la fin juillet, pour avoir une mise bas vers la fin mai de l’année suivante.


Comment observer le chevreuil ?

En Forêt de Soignes, pour admirer les chevreuils, il suffit de rester sur les chemins de promenade, de rester calme, de ne pas faire de gestes brusques, de ne pas crier ou parler fort, et surtout d’ouvrir les yeux, conseille Thomas Jean. Malgré leur mimétisme impressionnant, ils sont facilement repérables, à toute heure du jour. Une fois repérés, il suffit de ralentir le pas et de les observer en silence.

Si vous avez un chien, il est impératif de le tenir en laisse, parce que, petit ou grand, les chiens sont susceptibles d’effrayer ou de blesser le chevreuil. C’est d’ailleurs l’un des facteurs de mortalité les plus importants pour cet animal, en Forêt de Soignes.

Si vous avez de la chance, les chevreuils peuvent parfois se trouver à quelques dizaines de mètres seulement du chemin et ils ne feront même pas attention à vous. Ce sont des moments rares dont il faut profiter !

 

Ecoutez la chronique de Thomas Jean, Thomas ou la vie sauvage, ici

Et découvrez sa chaîne Youtube : La minute sauvage
pour découvrir 
la Belgique comme vous ne l’avez jamais vue

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK