Week-end Première

C'est le moment : découvrez le brame du cerf

De mi-septembre à mi-octobre, écoutez le brame du cerf ?
5 images
De mi-septembre à mi-octobre, écoutez le brame du cerf ? - © Boris SV - Getty Images

L’automne pointe le bout de son nez, un moment idéal pour fouler les sols forestiers et découvrir un animal majestueux avec Thomas Jean, photographe animalier

Dans la campagne ardennaise, mais aussi plus généralement dans les forêts tempérées en Europe, en Afrique du nord, en Amérique du Nord ou en Asie, on peut s’émerveiller au crépuscule de la présence des cerfs durant la période de reproduction.

Devenus plus nocturnes et forestiers notamment à cause de la pression de la chasse, ces grands herbivores bien que très discrets et méfiants affectionnent aussi la lumière, les larges étendues de terres dégagées ou les clairières durant le rut.

A la même période chaque année, on peut entendre ce son impressionnant des cerfs. Un cri rauque et tonitruant qui peut être perçu à plusieurs kilomètres à la ronde. Le brame marque le territoire du cerf et a aussi pour but d’impressionner ses adversaires.

La période de reproduction

Pendant cette saison des amours, cerfs et biches vivent ensemble. Ces dernières se regroupent en hardes qui comptent dix à maximum soixante individus. Le taux de testostérone chez le mâle explose et provoque des poussées d’agressivité.

Il tente alors de s’imposer comme le "maître de la harde" en prenant possession d’une place de brame, souvent une clairière à l’orée de la forêt. Les combats entre cerfs à ce moment peuvent être très violents et sont ponctués du rugissement caractéristique.

Une fois qu’il a écarté tous ses adversaires, le dominant se met à surveiller les biches du groupe en vue de l’accouplement, la femelle n’étant réceptive sexuellement qu’un jour par an. La gestation, quant à elle, dure environ huit mois.

Les observer, comment faire ?

Le brame du cerf est emblématique, il est une signature de cet animal imposant dans les forêts ardennaises. C’est un phénomène qu’il est possible d’observer durant la nuit et en début de matinée pour peu que l’on trouve un bon endroit et que l’on soit discret pour ne pas perturber le cours de la nature. Il faut tout d’abord s’armer de patience car même si vous vous trouvez dans une zone propice à l’observation, cela reste un cadre naturel et non un zoo.

Il faut aussi penser à s’habiller chaudement, éviter de faire du bruit et d’utiliser des lampes de poche et bannir parfum et cigarette. Si c’est une première expérience pour vous, mieux vaut prendre contact avec une commune qui organise des écoutes encadrées du brame. Des installations adaptées existent, notamment en Province de Luxembourg, et vous serez alors guidés et accompagnés par un garde forestier qui vous donnera toutes les explications nécessaires.

Thomas ou la vie sauvage - Le Brame du Cerf