Un Jour dans l'Histoire

"Ludwig van Beethoven" : un feuilleton pour redécouvrir le génie

Universel, intemporel et central sont peut-être les 3 mots qui collent le mieux à Beethoven et sa musique. De la forme, du style, de la dynamique, des instruments en passant par la texture sonore, Beethoven a tout révolutionné, non pour le plaisir de tout changer mais bien pour que sa musique exprime parfaitement ce qu’il a à nous dire.

Nous vous proposons de suivre la vie du compositeur dans l’époque qui l’a vu s’épanouir avec en toile de fond, la politique, la Révolution française, la philosophie, l’hygiène et la médecine.

Un feuilleton écrit par Cécile Poss et réalisé par Marion Guillemette, dont le premier épisode est à découvrir dès ce samedi 25 janvier à 9h.

Episode 6 : 1799 - Beethoven a 30 ans

" Quelques mois après le coup d’Etat de Bonaparte en 1799, Beethoven offre sa première symphonie au public viennois. Il a 30 ans et souffre depuis quelques années déjà de surdité. En espérant trouver un remède à ce mal, suite aux conseils de ses médecins, il se rend dans une ville d’eaux, Heiligenstadt. C’est là, en 1802, qu’il écrit une longue lettre à ses frères dans laquelle il confie vouloir mettre fin à ses jours.

Episode 5 : Voilà mes 25 ans, il faut que cette année révèle l’homme achevé

" Quand il a trop travaillé, le compositeur avait pour habitude de se verser un seau d’eau sur la tête. Il retournait à sa table de travail, sans prendre le soin de se sécher. Sauf qu’à cette époque, l’eau courante n’était pas installée dans les logements. En 1796, il entame une tournée et passe par Berlin. En rentrant, il contracte ce qu’on appelait à l’époque le typhus. D’après certains de ses contemporains, c’est à cause de ce " typhus " que Beethoven aurait commencé à perdre l’ouïe ".

Episode 4 : Beethoven et Haydn

Quelques années plus tard, Beethoven reprend la route de Vienne. Haydn l’invite à travailler la composition avec lui.  Beethoven ne sait pas que ce 2e voyage d’étude durera jusqu’à la fin de sa vie. La révolution française a gagné Bonn qui est dès lors sous sa domination. Voilà un jeune Beethoven de 22 ans, premier musicien libre et indépendant de l’histoire de la musique.

Episode 3 : premier voyage d'études

En 1787, le prince Electeur permet à Beethoven d’entreprendre son premier voyage d’études. Le jeune compositeur se rend à Vienne et caresse l’espoir d’y rencontrer celui dont on lui parle depuis sa prime enfance, W.A. Mozart. Le voyage est bref car la mère de Ludwig est mourante. Johann van Beethoven presse donc son fils de regagner Bonn au plus vite. La tuberculose emporte Maria Magdalena Keferich le 17 juillet 1787.

Episode 2 : Beethoven apprend la musique

Beethoven apprend la musique, quitte l’école à l’âge de 10 ans et fréquente rapidement les milieux éclairés de Bonn. C’est que la ville est ouverte aux arts grâce au prince électeur de Cologne, Maximilian Franz, dernier fils de l’impératrice Marie Thérèse et frère de Joseph II. Il se fendra de plusieurs réformes et favorisera les arts et la musique qu’il pratique en amateur.

Episode 1 : la naissance

La famille van Beethoven est originaire de Malines et s’installe à Bonn en 1740, 30 ans avant la naissance du célèbre compositeur. Celui-ci, d’après le registre de baptême a vu le jour le 17 décembre 1770 mais il est probablement né la veille. Il grandit dans une famille dont seuls 3 enfants survivront. Son père Johann, chanteur à la cour électorale a un penchant prononcé pour l’alcool, et dit-on, dans cet état, il réveillait son petit Ludwig en plein milieu de la nuit pour lui donner des leçons de piano.

Tout savoir sur l'année Beethoven (Musiq3)

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK