Un Jour dans l'Histoire

Les Dalton : leur véritable histoire

En 1918, aux Etats-Unis d’Amérique, Emmett Dalton, le plus jeune des frères et unique survivant du gang de truands parmi les plus célèbres du Far West, écrit, dans son autobiographie Beyond the law (Au-delà de la loi) : "Je tiens à rectifier ici les versions mensongères qui nous montrent sous les traits des pires desperados : nous n'appartenions pas à cette espèce de malfrats qui faisaient irruption dans les villages en faisant crépiter les coups de feu." 

"Parmi les innombrables crimes qui nous ont été imputés, une grande partie résulte des calomnies produites par les marchands de scandales, quand elle n'est pas le fruit de mensonges éhontés colportés par ces pseudo-détectives engagés par les compagnies de chemins de fer.
D'autres inventions proviennent encore de l'incompétence de certains représentants de la loi qui, incapables d'élucider certaines affaires, se couvraient en concluant : c'est un coup des Dalton."

Quelle est la véritable histoire des Dalton ?

Marie Cappart, historienne généalogiste,
auteure de
 Frères ennemis, frères de sang, frères de lait : les fratries dans l’histoire (Jourdan) 
tente de faire la part entre la légende et la réalité.
_________________________

L'événement déclencheur

Entre 1890 et 1892, 4 garçons vont mettre l'Ouest américain sens dessus dessous : Bob, Grat, Bill et Emmett Dalton. Ils viennent de la classe moyenne. Leurs parents ont des terres, le père tient un saloon, il a combattu pendant un an dans l'armée américaine contre les troupes mexicaines. La mère vient d'une famille un peu plus turbulente : ses parents et grands-parents ont été impliqués dans les guerres civiles aux Etats-Unis, certains cousins sont des hors-la-loi.

La famille déménage dans l'Oklahoma puis dans le Kansas. Parmi les 15 enfants, une dizaine va survivre. Franck Dalton est le grand frère modèle, il est Deputy Marshall, il est chargé de chasser les hors-la-loi et il est très respecté. Le 27 novembre 1887, il est abattu lors d'une poursuite contre des bandits. Ses frères vont vivre cela comme un injustice. Bill qui, à la base, est aussi Deputy Marshall, va passer de l'autre côté de la loi. Bob, qui assistait Franck dans son travail, est également dégoûté par ce meurtre, par la corruption et l'injustice sociale.

Les frères Dalton accumulent énormément de rancoeur suite à cet événement. Puisque la loi n'a pas été avec eux, ils ne voient pourquoi ils devraient la respecter. Cela explique pourquoi cette fratrie, qui aurait pu très bien tourner et grimper dans l'échelle sociale, va prendre un tournant inattendu et mal finir. Ils vont commencer par des petits délits, comme vendre de l'alcool dans les territoires indiens, où c'était interdit.

Mais leur réputation sera beaucoup plus tenace que leurs méfaits !


Spécialité : les attaques de train

Le gang des Dalton est beaucoup plus large que la fratrie elle-même, parce qu'ils sont rejoints par d'autres bandits. Bill, quant à lui, fait également partie d'un autre gang. Il y aura d'ailleurs plusieurs épisodes où ses frères vont le charger et où il sera emprisonné à leur place. "Il sera parfois difficile de dire quel frère a participé à quel méfait, et cela va contribuer à la construction de la légende", explique Marie Cappart.

La bande des Dalton va se spécialiser dans les vols sur les lignes ferroviaires, notamment sur la ligne de Santa Fe. Ils sont très rusés, très malins, très habiles, bien loin de l'image de demi-idiots qu'en donneront Morris et Goscinny dans leurs BD, dans l'après-guerre. On leur attribue beaucoup plus d'attaques de train qu'ils n'en ont réellement commis, c'est à dire un peu plus d'une dizaine, parfois pour des butins assez maigres.

Les Dalton prennent des risques assez calculés lors de ces attaques ciblées contre les institutions et pas contre les civils. Ils veulent se servir dans l'argent que les institutions véhiculent à travers les Etats. Ils seront même parfois aidés et cachés par la population, au nez et à la barbe des autorités. Ils sont généreux envers les personnes qui les aident. Ils font le bien autour d'eux et sont davantage des justiciers sociaux que des criminels.


La fin des Dalton

Mais en juin 1881, le gang fait un plus gros coup sur la ligne de Santa Fe, déguisés en gentlemen. Il y aura là des victimes, un mort et 4 blessés. La tension va monter : il faut arrêter les Dalton. A partir de là, dans leur esprit, quelque chose va changer. Ils veulent mettre les bouchées doubles pour assurer leurs arrières, sachant que cela ne va peut-être pas durer. Ils veulent aussi être plus grands que le célèbre bandit Jesse James. "Ils ne seront pas à la hauteur, mais par contre la légende le sera", constate Marie Cappart.

Lors d'une double attaque de banque, leur indicateur les trahira. Ce sera un grand fiasco, qui marquera la fin des Dalton. Pratiquement tout le gang est décimé. Emmett, gravement blessé, passe 14 ans en prison. Il est libéré en 1907 et part en Californie où il profitera de sa célébrité pour raconter son histoire. En 1918, il publiera Beyond The Law, récit autobiographique qui retrace l'histoire du gang. Il aura des petits rôles à Hollywood où il se personnifiera lui-même. Bill, de son côté, continuera à oeuvrer avec son autre gang, jusqu'à son dernier braquage de train où il sera abattu par un shérif, en 1896.


Un succès de librairie

En 1951, les auteurs de BD Morris et Goscinny s'emparent de cette histoire qui deviendra un énorme succès de librairie, dans la série des Lucky Luke. Les frères Dalton apparaissent dans l'épisode Hors-la-loi, où ils trouvent tous la mort, sur un scénario de Morris. Regrettant la disparition de personnages aussi intéressants, le scénariste René Goscinny a ensuite l'idée de les faire réapparaître sous la forme de cousins fictifs : Joe, William, Jack et Averell. 

Mille anecdotes à découvrir ici, dans la séquence Un Jour dans L'Histoire !

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK