Un Jour dans l'Histoire

Esprit es-tu là ? Sur les traces de l’histoire du Spiritisme

Tables qui tournent et autres esprits frappeurs suscitent bien des questions dans le chef de celles et ceux qui ont un jour été confronté à une séance de spiritisme. Comment cette pratique est-elle née ? Quand a tourné la première table ? Comment la pratique a-t’elle évolué et est il possible de démêler le vrai du faux ? Régine Dubois part sur les traces de la communication avec les morts avec Christian Chelman, conservateur du Surnatéum, à travers une série radiophonique en 4 épisodes.

Episode 1 : Les Sœurs Fox et les Frères Davenport

Ce sont deux jeunes américaines qui ont lancé la mode du spiritisme en 1848. Elles discutent dans leur maison dite hantée avec l’esprit d’un certain Monsieur Splitfoot. L’affaire fait parler dans tout le quartier et très vite, les jeunes sœurs vont multiplier les séances et lancer le mouvement. Des centaines de médiums se révèlent, plus ou moins honnêtes selon les cas, et permettent aux gens endeuillés de se connecter à leurs chers disparus.

Quelques années plus tard, la magie s’empare de la mode et le spiritsime spectacle se répand sur les scènes et dans les salons. Deux frères vont faire parler d’eux aux Etats-Unis et en Europe, Ira et William Davenport. Ils se font attacher et enfermer dans une armoire avec des instruments de musique et dès que la porte se ferme, un vacarme infernal se fait entendre. Dès que la porte est rouverte, ils sont toujours ligotés sur leur chaise. Spectacle ou véritable phénomène spirite, les Davenport susciteront nombre d’interrogations.

Episode 2 : La conquête de l’Europe et Allan Kardec

Le spiritisme des sœurs Fox et la possibilité d’entrer en communication avec les morts va bien vite traverser l’Atlantique et devenir l’occupation en vue dans les salons bourgeois. Une fois encore, les médiums se multiplient et on cherche à faciliter la communication en créant de nouveaux objets (tables ouija, ardoises spirites, guéridons spirites…).

En 1857, le français Allan Kardec livre les bases de la doctrine spirite dans " Le livre des esprits ". Une doctrine qui prend vite des allures de nouvelle religion. Aujourd’hui encore, les préceptes rédigés par Allan Kardec sont suivis par des millions d’adeptes, notamment au Brésil où les églises spirites sont très nombreuses.

Episode 3 : La science se penche sur la question et les spirites utilisent son évolution

De nombreux scientifiques et intellectuels vont se pencher sur l’étude de ces phénomènes paranormaux. C’est le cas du chimiste français Michel Eugène Chevreul et du chimiste et physicien anglais William Crookes.
En Angleterre Charles Dickens lance le Ghost Club qui étudie la paranormalité, viendra ensuite la Society of Psychical Research. Au sein des différentes organisations, on trouve des adeptes et des sceptiques.

Le spiritisme et ses médiums utilisent quant à eux les évolutions scientifiques et technologiques pour trouver encore de nouvelles voies pour contacter l’au-delà.

Episode 4 : Victor Hugo, Harry Houdini et Sir Conan Doyle

Victor Hugo a participé pendant un peu plus de deux ans à quelques 130 séances de tables qui parlent sur l’ile de Jersey. Ces séances sont retranscrites dans " Le livre des tables " ; on y découvre que le célèbre auteur aurait été en communication avec Chateaubriand, Shakespeare, Jésus-Christ mais aussi La Mort, le Drame ou le Roman.

Harry Houdini, le célèbre magicien américain a quant à lui fortement désiré croire à la possibilité de converser avec l’esprit de sa mère défunte. Il a multiplié les séances pendant plusieurs années et cherché une preuve de la véracité de l’une d’entre elles. Il ne la trouvera jamais et débusquera les trucages utilisés par nombre de médiums. Il publiera un livre sur le sujet " Un magicien chez les médiums ".

Sir Arthur Conan Doyle, l’auteur anglais de Sherlock Holmes, croira dur comme fer au spiritisme et à la possibilité de discuter avec les esprits. Il sera un fervent adepte des séances de tables parlantes avec sa seconde épouse, elle-même médium. Il livrera de nombreux écrits sur la question et défendra aussi les photos de fées faites par deux jeunes adolescentes à Cottingley, une fort jolie histoire qui ressemble presque à un conte de fées.


 

Pour en découvrir plus sur la question 


Le site du Surnateum, musée d’histoire surnaturelle www.surnateum.com
Les éditions Fantaisium dirigées par François Montmirel www.fantaisium.fr , on y trouve la traduction française du livre d’Harry Houdini " Un magicien chez les médiums " mais aussi plusieurs publications de Arthur Conan Doyle sur la question spirite.

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK