Tendances Première

Une psychologue dévoile le "secret" des gens performants : c’est une question d’intelligence !

Les performants sont ces personnes qui réussissent tout ce qu’elles entreprennent. Elles semblent posséder quelque chose de plus grand qui les rend exceptionnelles, quelque chose qui les met avec force au service de l’action et de la vie. Quel est leur secret ? Comment expliquer ces réussites ? S’agit-il d’une plus grande intelligence ? De plus d’énergie ? D’un plus haut niveau de conscience ? D’une meilleure régulation émotionnelle ?

La docteure en psychologie et chercheuse en neurosciences à l’université Lyon-I Fanny Nusbaum s’interroge alors : "Et si, tout simplement, la performance était un "état" que certains ont plus de facilité à atteindre que d’autres, mais qui peut concerner quasiment tout le monde, pour peu qu’on se mette dans les bonnes dispositions ?"

Après le succès des Philo-cognitifs, Fanny Nusbaum nous expose cette fois une approche originale de la notion d’intelligence ; nous amène à une nouvelle compréhension de la performance ; et nous prodigue des conseils pour se hisser vers le plus haut niveau de réalisation de soi dans son ouvrage Le Secret des performants publié aux éditions Odile Jacob.

"La performance est le plus haut degré de l’état d’intelligence"

On n’utilise rarement le terme d’intelligence pour qualifier les personnes performantes qui ne font pas partie du registre intellectuel. On dira par exemple d’un footballeur professionnel qu’il est "doué", mais pas qu’il est "intelligent". Or, pour Fanny Nusbaum, le footballeur, le photographe ou la gameuse professionnelle sont tout aussi intelligents que le philosophe reconnu  pour son esprit brillant. Ou plutôt, ils sont tous "en intelligence".

Car selon la psychologue, "l’intelligence est un état, dans lequel on peut tous être ou ne pas être, et qui va révéler nos capacités". Lorsque nous sommes en résonance avec notre environnement et que nous exprimons nos capacités, nous serions donc "en intelligence". Et lorsque nous atteignons le summum de notre état d’intelligence, nous devenons performant. A contrario, nous pouvons aussi être "en stupidité" lorsque notre esprit est grippé, que nos idées ne suivent pas, et que nous sommes "en anti-phase". Il serait donc erroné de considérer que l’intelligence est intrinsèque (on l’a ou on ne l’a pas, à vie).

Quid alors du test de Q.I. ? "C’est un bon test. Le problème, c’est qu’il ne mesure pas du tout l’intelligence, mais la capacité de raisonnement" réplique Fanny Nusbaum. "On confond intelligence et capacité. Et en plus, la seule capacité qu’on retient, c’est la capacité de raisonnement, c’est-à-dire le QI […] Or il y a plein d’autres capacités : la personnalité, les aptitudes, etc.".

L’importance de l’écosystème pour développer sa performance

Le plus haut degré de l’état d’intelligence serait donc la performance. Mais pour être performant, poursuit la chercheuse, "il faut être dans un écosystème propice à l’expression de nos capacités.Fanny Nusbaum prend l’exemple d’une personne qui se sentait "stupide" à l’école et qui s’est ensuite "trouvée" plus tard, dans le milieu professionnel : "elle n’est pas subitement "devenue intelligente". Elle n’arrivait tout simplement pas à entrer en résonance dans l’écosystème scolaire et était donc dans un état d’anti-phase ou de stupidité. Ensuite, en étant dans un autre écosystème qui lui a correspondu, elle est parvenue à exprimer ses capacités et donc à être "en intelligence"".

Un performant est en phase avec son écosystème. C’est précisément ça qui lui permet d'exprimer pleinement ses capacités.

Un point commun chez les performants : l’autonomie et la confiance

Dans son livre Le Secret des performants, Fanny Nusbaum présente 16 performants aux personnalités bien différentes : scientifique, économiste, artiste, avocat, pilote d’avion ou encore gameuse professionnelle, artiste ou photographe. "Il n’y a pas de limites et pas de domaine à la performance… Mais ils ont tous un point commun : l’autonomie."

Les performants auraient en fait une pensée ou un mode de fonctionnement qui leur est propre. "Ils ne s’adaptent pas à une pensée ambiante mais parviennent en revanche à créer une coopération autour d’eux […] Il impose (parfois inconsciemment) leur vision des choses à leur entourage, qui finit par les suivre" explique la chercheuse. En d’autres termes : la performance, c’est bien souvent un travail d’équipe.

Autre point commun : les performants ne sont pas envahis par les doutes. "Bien sûr, ils en ont comme nous tous. Mais ils savent ne pas les écouter. Ils savent se faire confiance et faire confiance à leur machinerie interne." conclut Fanny Nusbaum.

Pour en savoir plus :

  • Retrouvez l’interview complète de Fanny Nusbaum dans le podcast Tendances Première ci-dessous :
Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK