Tendances Première

Tea in USA… ou comment les Américains consomment le thé

Même s’ils ne sont pas forcément réputés pour en être de grands consommateurs, les Américains aiment le thé. Dans l’histoire même des Etats-Unis, le thé tient une grande place. Tea in USA… c’est avec Nathalie Masset, notre sommelière du thé.
 

On ne peut pas dire que les Américains soient des amateurs particulièrement éclairés de thé, même s’il y en a bien sûr. Au niveau consommation, ils se placent au 24e rang mondial. Les premiers étant la Chine, la Turquie, ou encore le Royaume-Uni qui consomme annuellement 2.2 kilo par personne, contrairement aux Etats-Unis qui sont à 200 grammes par personne.
 

La Boston Tea Party

S’il fallait retenir une date clé dans cette histoire du thé aux Etats-Unis, ce serait celle du 16 décembre 1773, date de la célèbre Boston Tea Party. Il ne s’agit pas d’une soirée dansante passée à boire du thé en robe froufroutante, mais des prémices d’une révolte vers la guerre d’indépendance que les Patriots vont livrer à la Couronne britannique, quelques années plus tard. De quoi s’agit-il ?

Les colons américains qui consommaient déjà beaucoup de thé, se rebellent contre les surtaxes imposées par la British East India Company, qui détient le monopole sur ce produit de luxe. Le navire chargé de caisses de thé en provenance de Londres, qui accoste à Boston le 16 décembre 1773, va être fort mal reçu : les Patriots en colère vont jeter toute la cargaison à la mer.

Ce premier mouvement de rébellion va mettre le feu aux poudres de la révolution américaine et finalement mener à l’Indépendance des Etats-Unis d’Amérique, proclamée le 4 juillet 1776.


Le thé glacé, une invention américaine

Les Américains sont de bons consommateurs de thé, mais surtout de thé glacé, contrairement au Canada, où l’on boit 70% du thé chaud. Ils en boivent la même quantité mais glacé, ou en soda sucré, comme avec l’ice tea. Il n’y a en réalité pas grand-chose comme 'vrai' thé dans ces canettes sucrées, et il s’agit surtout de thé produit de façon industrielle en Argentine.

C’est Richard Blechynden qui est l’inventeur inopiné du thé glacé, lors de l’exposition universelle de Saint Louis en 1904. Il fait torride et il tient un stand de thé chaud, sans grand succès. Complètement dépité, il décide de mettre des glaçons dans ses gobelets et cela marche ! Le thé glacé est né !

Thomas Sullivan, vers 1910, est un importateur de thé new-yorkais. Pour promouvoir sa gamme de thés, il en glisse des échantillons dans des petites pochettes en soie, qui séduiront ses clients au point de devenir les précurseurs des thés en sachets. La soie sera progressivement remplacée par de la gaze de coton, puis par du papier et ensuite viendront les infusettes que l’on connaît.


La culture du thé aux Etats-Unis

Le thé est cultivé aux Etats-Unis, là où les conditions sont réunies et à titre expérimental : dans les Etats côtiers, comme la Caroline du Sud et son île de White Mallow, qui fournit le thé de la Maison blanche.
Ou encore au Mississipi, au Texas, côté sud, en Californie, dans l’Oregon et dans l’Etat de Washington, à l’ouest. L’île d’Hawaï, grâce à la richesse de son sol volcanique, produit 20 des 364 hectares cultivés.

Cette culture ne représente encore qu’une infime partie de la production mondiale. L’activité est nouvelle et en plein développement.


Le thé glacé de Nathalie Masset

Il suffit de faire infuser, dans 1 litre d’eau à température ambiante, pendant 3 heures, 10 grammes environ de thé noir, de bonne qualité et avec du caractère, de type Assam, Ceylan.

D’autres recettes préconisent de le mettre toute une nuit au réfrigérateur, d’autres de le faire infuser à chaud quelques minutes, en grosse quantité, puis de le filtrer et le faire refroidir.
Si vous voulez être plus écologique, si vous voulez éviter les tanins et le côté fort, privilégier l’infusion à froid, recommande Nathalie Masset.

Une fois le thé filtré, vous pouvez ajouter un bâton de cannelle, une branche de menthe, des rondelles de citron non traité, une gousse de vanille,… tout ce que vous voulez pour personnaliser la base du thé glacé qui n’est en fait qu’une infusion de thé noir. Vous pouvez les faire infuser mais pas trop longtemps. Puis vous ajoutez des glaçons.
 

Retrouvez Nathalie Masset sur son site Teaside.be 
et écoutez ici Tendances Première !

 

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK