Tendances Première

Sortir de l’emprise et déjouer les manipulateurs

Sortir de l’emprise
Sortir de l’emprise - © Tous droits réservés

L’emprise est un phénomène encore trop méconnu. Selon certains, ce sont les faibles qui se laissent manipuler et s’ils restent, c’est parce qu’ils aiment ça. Mais la manipulation peut naître n’importe quelle sphère : famille, travail, amis…

Il faut néanmoins différencier deux personnages : le manipulateur et le pervers narcissiques. Le manipulateur va manipuler parce qu’il veut quelque chose. Le pervers narcissique veut utiliser l’autre pour vivre et pour le détruire.

Bien souvent, lorsque l’on est manipulé, on n’a pas conscience des mécanismes qui se mettent en place. En fait, il existe 3 phases à la manipulation :

Phase 1 : la lune de miel

Tout va bien. Le manipulateur ou la manipulatrice est charmant. C’est la phase des promesses et des beaux discours. Mais souvent les promesses restent des promesses. Ce qu’il faut surveiller c’est le moment où ces promesses deviennent des actes. On valorise d’autre. Il y a aussi un discours idéalisé.

Exemple :

Je n’attendais que toi pour vivre 

Tu es la personne que j’attendais 

 

Bref, on se laisse aller. On se laisse séduire.

 

Phase 2 : la dévalorisation

 

De manière insidieuse, le manipulateur va dévaloriser l’autre. C’est dans cette phase-là que l’estime de soi va être entamée. Ça va se faire petit à petit par des petits actes.

Pas foutue de saler les plats correctement.

Tu vas vraiment sortir comme cela ?

Ces petites remarques se font souvent sur le ton de l’humour. Le manipulateur désamorce, s’excuse mais c’est quand même dit. Il existe également d’autres » techniques » que le manipulateur utilise : le conditionnement, la double contrainte, le love bombing – prêcher le faux pour savoir le vrai –, les attaques, la culpabilisation, les jeux psychologiques…
 

Phase 3 : l’isolement

C’est à ce moment-là que le manipulateur veut occuper tout l’espace : financier, mental, affectif. Il va tout faire pour être votre seul univers. Il commence à émettre des doutes sur l’entourage de sa victime.

Ils feront tout pour vous mettre dans une situation de malaise dans la plupart des situations. Ils sont également très forts pour créer des conflits. Un dîner de famille avec un manipulateur, ça peut devenir un vaudeville.

Pour ne pas avoir à subir ces situations, la victime finit par éviter de voir sa famille ou ses amis par peur de la réaction du manipulateur.

 

Le manipulé n’est pas un faible

Contrairement à ce que l’on croit, le manipulé de faible. Ce sont souvent des gens qui ont un niveau intellectuel élevé et qui réfléchissent beaucoup mais dont le passé contient des éléments qui les prédisposent à être manipulé.

On ne reste pas parce qu’on le veut bien. C’est une fausse croyance

Les victimes ont souvent des valeurs très hautes mais ils ne les appliquent pas à eux-mêmes. Par exemple, le respect est important pour eux. Mais il ne le tourne pas envers eux. Ils ne se font pas respecter.

Les manipulés sont généralement des personnalités résistantes qui ont un seuil de tolérance très élevé. Mais la personnalité du manipulateur prend tellement de place dans leur vie qu’ils n’ont juste pas l’occasion de » mettre » leurs valeurs en fonctionnements.

 

Que faire ?

Ce sont souvent les proches qui se rendent compte de la manipulation. Simplement, parce qu’ils sont rejetés. Pour essayer de faire prendre conscience au manipulé de sa situation, il faudra agir de manière détournée.

Posez des questions. Éveillez son esprit critique. Le travail est généralement lent mais il est salutaire

 

Est-ce que tu trouves normal que… ?

Tu crois que c’est comme cela que ça doit fonctionner ?

Qu’est-ce que tu dirais s’il m’arrivait la même chose ?

 

Agir frontalement est souvent une erreur. Dire à quelqu’un : « tu te rends compte que ton mec est manipulateur » est plus destructeur que constructif.

 

Comment se reconstruire ?

Un point important est de bien comprendre l’emprise dans laquelle on est. Cela vous permettra de déculpabiliser et ce sera la première étape de la reconstruction. Souvent, le manipulé croit qu’il est responsable. On est dans une situation de manque de quelque chose.

Une autre étape importante est de voir par où on est passé et d’en tirer des apprentissages. Une fois sorti de cette relation toxique, la vie reprend des couleurs.

A Lire

Sortir de l’emprise et se reconstruire

Julie Arcoulin

(Éditions Courrier du Livre)

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK