Tendances Première

Sexualité : déconstruisons les mythes autour de la virginité

Le mythe de la virginité, de la pureté de la femme est présent de tout temps dans toutes cultures, dans toutes religions. Les explications de Carole Martinez, sexologue

Au Moyen Âge, une femme était considérée comme n’étant pas capable de brider sa sexualité ; il fallait donc que l’homme la contrôle pour s’assurer que sa descendance soit effectivement la sienne.

Il existait des manuels expliquant comment distinguer au premier regard si une jeune fille était vierge ou pas, en examinant sa démarche, la position de ses tétons, ses attitudes : une fille timide, réservée, pudique est forcément chaste.

L’hymen, garant de la virginité ? Une idée reçue

 

L’hymen est une membrane tendue que le pénis doit perforer

Faux !

Il y a autant d’hymens différents que de femmes.

Il se présente sous la forme d’anneau perforé qui se modifie dans le temps et qui est perméable pour laisser passer règles. Mais il peut aussi prendre la forme d’un bout de membrane et parfois, plus rarement, d’une membrane dure qui peut même être due à une pathologie.

 

Les douleurs et les saignements lors du premier rapport sexuel dus à la perforation de l’hymen ?

Toujours faux !

Ces douleurs sont dues en général au stress et au manque de lubrification. La contraction des muscles du périnée, les frottements peuvent amener des petites lésions au niveau du vagin. Ce phénomène peut d’ailleurs se produire lors de tout rapport, sans que ce ne soit dû à une " première fois ".

Avant le premier acte sexuel, certaines femmes n’ont plus d’hymen. Ça s’explique par le fait qu’il peut se détériorer à cause d’un acte chirurgical, de la pratique d’un sport ou d’une activité physique intense. Il y a plein de raisons.

Le certificat de virginité

 

En France, l’ordre des médecins interdit aux médecins d’en délivrer.
En Belgique, c’est juste fortement déconseillé.

 

Lorsque les femmes en font la demande, c’est souvent parce qu’elles subissent une pression d’un futur époux ou des deux familles. C’est une tradition inscrite dans leur culture. Elles peuvent parfois être victimes de violences ou discrimination de la part de leur famille si elles ne se plient pas à ces traditions.

Des milliers de certificats de virginité sont encore rédigés en Belgique chaque année.

Pour sortir de ce processus : l’éducation.

 

C’est toi en entier qui est précieuse, pas uniquement ta virginité

 

 

Carole Martinez est présente maintenant dans l’émission " The love experiment " sur Tipik

 

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK