Tendances Première

Quelques conseils pour vous libérer du stress

Dans notre société moderne, où les sollicitations sont omniprésentes et l’environnement parfois peu propice à la détente, le verdict tombe comme un couperet : le stress touche au moins 9 personnes sur 10 ! Bonne nouvelle cependant, il existe de nombreux remèdes pour alléger, voire éradiquer, ce " mal du siècle ". Ambre Franrenet Cazaudehore, thérapeute psychocorporel, donne ses tips pour mieux éliminer le stress : A découvrir.

D’entrée de jeu, elle nous propose de suivre et de signer un pacte de non-stress.

2 images
© Tous droits réservés

Ça peut paraître anecdotique mais ce pacte regroupe une série de recommandations qui vont nous permettre de se mettre dans les bonnes conditions pour ne pas stresser.

Ce sont des principes à appliquer au quotidien. Ils ne sont pas très chronophages. Il y aura toujours un moment dans la journée où l’on se trouve dépassé par le stress.

On ne peut changer que si on le décide et si on change nos croyances. Parce qu’en fait, ce sont nos croyances qui modèlent notre réalité.

Un exemple simple est le rapport que vous faites entre votre voiture et la possibilité d’avoir un accident.

Si vous vous dites que vous ne pouvez rien y faire et que ce genre de chose peut arriver. Vous évitez de vous mettre dans une position de stress voire d’agressivité.

Si, par contre, vous êtes convaincu que tout le monde conduit n’importe comment et que le danger est partout, vous allez être dans une attitude de stress. Vous allez croire, qu’à tout moment, quelqu’un peut vous rentrer dedans.

Se laver les mains comme anti-stress

Se laver les mains aurait les mêmes vertus calmantes qu’un bon bain moussant. Dans centaines techniques énergétiques, on va jusqu’à se laver les mais jusqu’au coude pour bénéficier de ces vertus calmantes.

Intégrez des routines anti-stress dans votre quotidien

Dans le même état d’esprit, il y a toute une série de petites choses que nous pouvons intégrer dans notre routine quotidienne pour se libérer du stress :

  • Chanter
  • Danser
  • Écouter de la musique
  • Se libérer de sa culpabilité
  • Faire du sport
  • Marcher
  • Dormir
  • Changer d’air
  • Adopter l’humour
  • Sourire
  • Rire
  • Soigner ses relations en évitant les relations toxiques

C’est votre responsabilité de dire non au stress

S’initier à l’acupression

Dans cette technique, on va stimuler les mêmes points que l’acupuncture. Au lieu d’utiliser des aiguilles, ce sont nos mains et nos doigts qui travaillent. On peut ainsi se calmer et se libérer l’esprit.

Un des points le plus connu est le 3ème œil. Il peut libérer des migraines. Il est situé entre les deux sourcils. Un autre à la base du cou et un troisième entre le pouce et l’index.


►►► Lire aussi : L’acupression, des gestes simples qui apaisent instantanément


Essayez la sylvothérapie

Pour faire simple, il s’agit de bénéficier de bienfaits des forêts et de solliciter nos différents sens. Il suffit d’aller se promener en forêt. Les substances dégagées par les plantes agiraient de manière bénéfique sur le stress.

  • On hume les odeurs
  • On écoute le chant des oiseaux
  • On bénéficie des bienfaits des substances dégagées par les plantes et qui permettent de gérer le stress.

 

►►►Sylvothérapie : ces arbres qui peuvent nous soigner

►►►Les bains de forêt, une nouvelle thérapie ?

 

La plus grande pharmacie se trouve dans les forêts

Essayez la sieste

Dans nos régions, ce n’est pas quelque chose de répandu et pourtant dans les milieux du travail, la sieste pourrait être bénéfique.

Certaines entreprises asiatiques l’ont compris et ont installé des lits de camp dans les bureaux. Pouvoir s’autoriser 20 à 40 minutes de sieste est un véritable boost pour notre organisme. Après cette sieste, on a une capacité de travail beaucoup plus optimale.

La tricothéraphie pour éviter de ressasser

Quand on parle de tricot, ça peut faire sourire. On voit immédiatement notre grand-mère tricoter. Mais aujourd’hui, on voit de plus en plus apparaître des clubs de tricot. Ils attirent un public de plus en plus jeune et de plus mixte.

Tricoter permettrait de :

  • Se reconnecter aux couleurs et à la douceur de la matière.
  • Le fait qu’il s’agisse de gestes répétitifs qui demandent de la concentration pourrait s’apparenter à des techniques de méditations. En étant occupé de la sorte, notre mental va éviter de ressasser

Penser à rire

Lorsque nous sommes enfants, nous rions, en moyenne, 300 fois par jour. Avec l’âge, les chiffres diminuent

Or, il faut savoir que rire inhibe les tensions musculaires. Cela a aussi un impact énorme en termes de libération de l’ocytocine et de production d’endorphines. Si on parle de stress, rire est aussi bon qu’une séance de sport.

 

Retrouvez d’autres conseils dans le livre de Ambre Franrenet Cazaudehore

60 Ficelles anti-stress pour apprendre à lâcher prise !

(Ed. Le Courrier du Livre)

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK