Tendances Première

Quelle loi pour protéger les jeunes des dangers des jeux vidéo et des jeux de hasard ?

Le point sur les jeux vidéo et les jeux de hasard pour les jeunes
2 images
Le point sur les jeux vidéo et les jeux de hasard pour les jeunes - © Pixabay

Vous avez sûrement déjà entendu parler de Fortnite, Minecraft ou autres jeux addictifs pour nos jeunes ? Aujourd’hui, les jeux d’ordinateur et de smartphone prennent de plus en plus de place dans la vie des jeunes et des moins jeunes. Sont-ils considérés comme des jeux de hasard devant la loi ? Le point avec Yasmine Lamisse, notre chroniqueuse juridique.

Par jeux de hasard, on entend les jeux d’argent, les jeux dans lesquels on met une mise initiale dans le but de gagner de l’argent.

Le social gaming, quant à lui, qui concerne des jeux en ligne comme Minecraft, Fortnite, etc… n’est pas considéré comme jeu de hasard, puisqu’il n’y a pas de mise de départ, qui permettrait de gagner de l’argent au final. Et pourtant, les joueurs sont invités à ouvrir leur portefeuille s’ils veulent bénéficier de bonus…


Réglementation sur les jeux de hasard, mais quid du social gaming ?

La Belgique impose une réglementation très stricte des jeux de hasard, elle est un modèle en ce sens. Cette réglementation stricte impose une licence obligatoire pour les casinos, salles de jeux, sites internet qui proposent des jeux de hasard. La Commission des Jeux de Hasard a un pouvoir de surveillance, mais aussi de sanction.

Malheureusement, cette réglementation, mise en place le 7 mai 1999 pour lutter contre les addictions, pour protéger le joueur, pour canaliser le jeu, ne s’applique pas au social gaming, qui n’est pas considéré comme jeux d’argent.

La Commission des Jeux de Hasard regrette de ne pas pouvoir contrôler tous ces jeux, qui peuvent eux aussi faire de gros dégâts. Le joueur mériterait d’être davantage contrôlé. Il n’y a aucune protection, aucune canalisation du jeu, mais il y a un réel risque d’addiction. Le 25 mai 2019, l’OMS a d’ailleurs reconnu l’addiction aux jeux vidéo comme une pathologie à part entière, à partir du moment où ils ont des conséquences dommageables, où on ne peut plus s’en passer.


Quelles interdictions ?

La réglementation belge interdit d’utiliser les cartes de crédit, de consommer de l’alcool dans les casinos et salles de jeux. Elle prévoit aussi :

Les interdictions légales : certains métiers sont légalement interdits de jeux : les magistrats, les notaires, les huissiers de justice, les policiers ne peuvent pas fréquenter les salles de jeux, les casinos, ni s’adonner aux jeux en ligne.

Les interdictions judiciaires : quand on est en règlement collectif de dettes, le juge peut prendre la décision de vous interdire de jouer.

Les interdictions volontaires, quand on est malade de jeu, le CPAS, la famille ou nous-mêmes pouvons demander à être interdit.


Éducation

Le jeu a quand même des avantages : développement des réflexes, empathie, apprentissage de techniques de stratégie, d’anticipation, capacité de jouer en réseau… le problème vient de l’addiction.

La solution passe par l’éducation dès le plus jeune âge : il faut limiter le temps de jeu, l’interdire au moment du coucher, instaurer une dynamique familiale, communiquer plus, montrer à l’enfant que la modération a souvent bien meilleur goût, qu’il y a autre chose dans la vie, comme jouer dehors, partager des moments ensemble… Ne pas laisser son enfant trop seul devant l’écran, lui montrer des petits trucs pour être plus safe sur internet, des mots de passe…

Beaucoup d’écoles, c’est le cas à Durbuy, ont pris Minecraft comme projet pédagogique, bien encadré par les adultes.


Prévention

Des initiatives de prévention sont mises en place, comme le safer internet day la semaine dernière. La Commission des Jeux de Hasard a lancé plusieurs campagnes de prévention, pour sensibiliser les jeunes et les personnes plus vulnérables et pour les amener à revenir aux choses essentielles.

La publicité sur les jeux de hasard vient d’être cadenassée par la loi du 1er juin 2019, avec une interdiction de pub pour les jeux de casino en ligne, mais malheureusement rien qui interdise les pubs dans le social gaming…


Suivez ici la chronique de Yasmine Lamisse.

Pour aller plus loin, saferinternetday.be recense les ressources pédagogiques sur le sujet.

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK