Tendances Première

Offrez-vous un sapin ardennais et soutenez l’HORECA

C’est le projet Sapi’vraison que Robert Colart nous fait découvrir.

Personne ne sait comment vont se passer les fêtes de fin d’année. Pourra-t-on se retrouver autour d’un repas ? Acheter des cadeaux à nos proches ? Tout cela est bien incertain. Mais il n’est pas question pour autant de se passer de la magie de Noël et de faire l’impasse sur le traditionnel sapin.

C’est de ce constat qu’est né Sapi’vraison.

 

Martin Mahoux, un des co-fondateur explique : "le projet Sapi’vraison est une initiative solidaire de quatre amis travaillant dans l’événementiel – et donc à l’arrêt actuellement -, qui propose à la vente des sapins issus des Ardennes belges, livrés et installés chez vous. Pour chaque sapin acheté à sapi’vraison, un repas est livré à un membre du personnel soignant durant les fêtes de fin d’année".

 

Cette opération vise à donner un coup de pouce à nos producteurs de sapins qui ont perdu une bonne partie de leur clientèle belge et étrangère, d’aider le secteur de l’horeca grâce aux commandes de repas et enfin, de soutenir le secteur médical par la livraison de ces repas.

 

Le démarrage du projet

L’équipe a établi un contact avec un fournisseur de sapins de qualité à Neufchâteau et a conclu un accord avec un restaurant : " le Schievelavabo ". Concrètement, vous commandez un sapin Nordmann, vous recevez une confirmation de commande.

L’argent de cette vente sera utilisé pour acheter un repas au "Schievelavabo" qui sera redistribué au personnel soignant.

Le prix d’un sapin se situe entre 42 et 90 euros, suivant la taille choisie. Il est livré et installé chez vous.

Ça se passe où ?

Pour l’instant, l’opération est limitée aux régions de Bruxelles, du Brabant wallon et du Brabant flamand, pour des questions de logistique.

Mais des points de vente éphémères seront prochainement mis en place dans des clubs de hockey pour permettre aux gens qui le désirent, de choisir eux-mêmes leur sapin.

Pour l’instant, 150 commandes ont déjà été enregistrées mais le projet démarre bien et on sent un bel élan de solidarité.

Un projet à pérenniser ?

L’idée est de relancer la même opération l’année prochaine et les suivantes mais sans doute au profit d’autres secteurs ou personnes. Sapi’vraison voudrait grandir au fil du temps et ne plus se limiter géographiquement.

Avis à tous ceux qui voudraient lancer le même projet dans d’autres régions, n’hésitez pas à prendre contact avec Martin et son équipe.

 

Infos pratiques :

Sapi’vraison

A votre tour

Pour réécouter la séquence, c’est ici :

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK