Tendances Première

L’inclusion digitale, comment éviter la fracture numérique ?

Le confinement lors du Covid-19 a éveillé la conscience des citoyens face à l’exclusion numérique, cette impossibilité pour un grand nombre de Belges d’accéder aux technologies de communication et d’information.

La solidarité citoyenne des Belges a été marquante durant le confinement. Il est néanmoins essentiel que ces prises de conscience ne se limitent pas à la situation de crise que nous traversons, mais entraînent des initiatives durables.

Afin d’apporter une réponse structurelle à cette inégalité sociale silencieuse, la Fondation pour l’Inclusion Digitale est née.

Avec Geoffroy Van Humbeeck, Administrateur de la FID.

Geoffroy Van Humbeeck est également fondateur de aSmartWorld. https://www.asmartworld.be/a-propos/asmartworld

Cette entreprise récolte, reconditionne et répare des smartphones et des tablettes, en circuit court et les remet à disposition avec un système de tracing dans une volonté de transparence.

Le Covid-19 a mis en évidence la fracture numérique qui touche encore beaucoup de Belges. De nombreuses personnes n’ont pas encore accès soit aux nouvelles technologies, soit au matériel, soit au wifi et ce, dans toutes les couches de la population.

Une des missions de base de la Fondation, c’est de diminuer cette fracture en donnant accès à du matériel de qualité à tarif abordable. Pendant la crise, aSmartWorld a distribué des smartphones dans les maisons de repos pour permettre aux personnes âgées de rester en contact avec leurs familles. Mais l’action ne pouvait pas être que ponctuelle, il fallait qu’elle devienne structurelle. C’est ainsi qu’est née la Fondation pour l’inclusion digitale.

 

On part du principe qu’en Belgique tout le monde a accès à du matériel et à une connexion mais ce n’est pas le cas. Le but de la fondation est de conscientiser au problème et de tenter de le résoudre de manière structurelle. Pour cela, elle travaille avec des associations de terrain qui font déjà des actions dans ce domaine.

Quels sont les objectifs de la Fondation pour l’inclusion digitale ?

La mission première est de réduire la fracture numérique en Belgique et d’en être un élément central. Il existe déjà beaucoup d’acteurs dans le domaine mais pour performer, il faut se rassembler.

Mais également : la formation.

Il y a actuellement des discussions avec la Croix rouge de Belgique qui dispose d’un réseau important de contacts et de bénévoles aptes à former à l’utilisation du numérique toute une population qui n’y a pas accès. Il leur manque du matériel et du matériel de formation pour aller plus loin dans leur démarche.

Un opérateur télécom est également approché pour fournir des facilités d’accès au wifi et améliorer leur qualité.

Des entreprises sont également prêtes à rejoindre le mouvement, comme elles l’ont fait déjà lors du confinement en cédant les outils qu’ils n’utilisent plus.

La Fondation pour l’inclusion digitale est alimentée en smartphone et tablettes par aSmartWorld. 5% des collectes partent à la Fondation qui les cède à la Croix Rouge pour une redistribution via son réseau. Cela permet à la Fondation d’être efficace tout de suite.

En plus, pour chaque particulier qui achète un smartphone ou une tablette à aSmartWorld, 2 euros sont reversés à la Fondation pour l’organisation de conférences (conscientisation à la fracture numérique), pour la création de matériel de formation et pour l’organisation, une fois par an, d’une table ronde qui rassemble différents acteurs de terrain.

 

De quoi la Fondation a-t-elle besoin pour fonctionner ?

 

  • Des dons des entreprises de smartphones et tablettes
  • De dons. La Fondation est financée actuellement par aSmartWorld

 

Infos pratiques

  • Fondation pour l’Inclusion Digitale

https://www.asmartworld.be/fondation

  • aSmartWorld

https://www.asmartworld.be/a-propos/asmartworld

  • Intégral des témoignages des enseignants (lettres lues en partie dans l’émission) sur le journal de l’APED :

http://www.skolo.org/

https://www.facebook.com/ecoledemocratique/


Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK