Tendances Première

L'éolien domestique, une solution pour vous?

Une éolienne dans votre jardin ?
Une éolienne dans votre jardin ? - © Pixabay

Avec ses Gestes pour Maintenant, Robert Colard nous déniche des projets et des innovations en lien avec l’humain, l’écologie et présente des solutions pour la société de demain. Aujourd’hui, il nous parle de l’éolien domestique.


Le vent, une question de température et de pression

Quand la température augmente, une masse d’air se réchauffe, s’élève au-dessus de masses d’air plus froid, ce qui fait diminuer la pression. Pour boucher l’espace laissé par cette masse d’air qui monte, une autre masse d’air va venir la remplacer, ce qui crée le vent.

Par exemple, la brise de mer vient du fait que la terre se réchauffe plus vite que la mer en journée ; la masse d’air de la terre va s’élever, créer une dépression et être remplacée par l’air frais présent au-dessus de la mer.

D’autres facteurs jouent aussi un rôle important dans la formation de vent, comme la rotation de la Terre, la topographie des continents…

Selon l’IRM, la vitesse du vent au littoral se situe en moyenne autour de 6 à 7 mètres par seconde. En Haute-Belgique, de 2 à 4 mètres par seconde, soit, pendant plus de 60% du temps, une vitesse du vent inférieure à 20 km/h, ce qui n’est pas énorme.


L’éolienne

L’éolienne se compose

  • d’une tour ou mât, avec le transformateur et le système de commande électrique
  • d’un rotor, la partie mobile mise en mouvement par la force du vent
  • et d’une nacelle, où se trouve l’alternateur qui crée l’électricité.

Elle peut être verticale, horizontale, elle peut se trouver dans les parcs éoliens, mais aussi dans nos jardins !
 

Est-il intéressant d’en installer une chez soi ?

"En fonction du site où on l’installe, ce sera rentable ou pas. Dans les villes, il faut l’oublier. L’éolienne n’est pas possible. Il y a un phénomène de quantité de vent, mais aussi de qualité de vent. Les turbulences sont trop néfastes, avec un risque de casse et un manque de production parce que le vent doit arriver de façon laminaire pour attaquer la palme, sous un angle bien particulier qu’on n’a pas en ville", explique Nicolas Delhez, le président d’A tout vent 2000, une asbl de constructeurs d’éoliennes domestiques.

A la campagne, l’éolienne doit toujours être vue comme un complément, par exemple aux panneaux photo-voltaïques. Le vent est en effet trop aléatoire, pas assez régulier, il peut varier de 1 à 3 sur l’été et sur l’hiver, et de 1 à 5 sur le même mois.

Il s’agit de concevoir une éolienne qui va fonctionner dans de bonnes conditions, en veillant d’abord à trouver un site valable, puis une complémentarité énergétique intéressante.

La première démarche à faire est d’aller à l’administration communale pour demander l’autorisation d’implanter une éolienne. La législation est assez simple mais chaque commune peut ajouter des conditions urbanistiques, parfois difficiles à réunir.

Acheter une éolienne du commerce est assez coûteux, et il sera difficile de la rentabiliser, sauf à la côte. Et il faut savoir que celles qui sont conçues au club A tout vent 2000 nécessitent quand même 12 ans avant d’être rentabilisées !


Plus d’infos sur le site A tout vent 2000, à conseiller à tous ceux qui s’intéressent aux énergies renouvelables et particulièrement aux éoliennes. C’est une association de partage des compétences et d’entraide. Elle offre une banque de données et d’informations sur la conception d’une éolienne, de façon à permettre à chacun de construire son éolienne de A à Z.

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK