Tendances Première

Je roule au gaz ! Pourquoi j’ai choisi le LPG

Avec Robert Colard et ses "Gestes Pour Maintenant".

Rouler au gaz, un bon plan ?

Il existe peu de voitures neuves déjà équipées d’un système LPG. Souvent, il s’agit de voitures essence qui sont adaptées pour rouler au gaz.

Une voiture au gaz possède deux réservoirs : 1 à essence et l’autre au LPG placé à la place de la roue de secours. Le remplissage du réservoir via un embout sur lequel on vient visser un tube en métal. Il suffit alors de pousser sur le bouton adéquat à la pompe.

Pour allumer le gaz, il faut une étincelle et c’est pourquoi ça fonctionne avec les moteurs à essence et par au diesel. Le principe : le démarrage se fait avec l’essence pour passer au bout d’une dizaine de mètres au LPG.

Le LPG est un mélange du butane et de propane, des gaz issus de la distillation du pétrole (comme l’essence et le diesel). C’est une énergie fossile mais qui possède quand même pas mal d’avantages.

Avantages

Le prix au litre se situe entre 35 et 50 cents.

La pollution est nettement moindre :

  • moins d’azote,
  • de monoxyde de carbone,
  • pas du tout de plomb,
  • pas de benzène et pratiquement pas de soufre.

 

Le LPG : dangereux ?

On entend pas mal de choses au niveau de la dangerosité du LPG, comme les risques d’explosion. Il faut savoir que le réservoir est extrêmement solide et il n’y a pas plus de risque, en cas d’accident, qu’avec un réservoir à essence.

Le réservoir est régulièrement contrôlé par l’installateur. Par contre, il faut coller un autocollant " LPG " à l’arrière de la voiture pour avertir les pompiers, en cas d’accident.

Combien coûte l’installation complète d’un système LPG ?

Alain Laffut, installateur agréé répond :

  • Sur un véhicule de 4 ans et plus : il faut compter 2.300 euros
  • Sur un véhicule neuf (avec injection directe) : 3.000 euros.

L’amortissement du coût d’installation est atteint dès 30 à 35.000 kms grâce au prix très intéressant de ce carburant.


►►► A lire aussi : Choisir le bon carburant


 

Comment se passent les contrôles de l’installation ?

Si elle a été faite sur un véhicule neuf, vous devrez le présenter une première fois au contrôle technique qui vérifiera la bonne installation et le bon fonctionnement. 

Vous devrez y retourner ensuite lorsque le véhicule aura 4 ans. Ce sera alors une vérification de l’étanchéité. Il faut compter un supplément de 15 euros environ.

Une taxe additionnelle

 

Elle dépend de la puissance (CV) de la voiture :

  • En dessous de 7 CV : 78 euros
  • De 8 à 13 CV : 140 euros
  • Au-delà : environ 180 euros
  •  

Et le CNG

Dernière info : il existe le CNG, qui est un gaz bio.

 

Concrètement

A voir aussi

https://www.pitpointcleanfuels.com/be/fr/nouvelles/les-differences-entre-le-cng-et-le-lpg/

 

https://www.gaz-mobilite.fr/videos/vehicule-au-gaz-naturel-qu-est-ce-que-c-est-272.html

 

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK