Tendances Première

Jardin : ne tondez plus votre pelouse, c’est bon pour la nature


Nous sommes nombreux à semer de la pelouse mais nous n’utilisons pas ou très peu notre terrain. Le Vif en collaboration avec l’université de Gembloux vous propose de ne pas tondre votre pelouse pendant un mois et d’observer ce que devient votre jardin. Les explications et les conseils de Christophe Gérard.

 

 

En mai, tonte à l’arrêt, de quoi s’agit-il ?

En ce mois de mai 2021, Le Vif propose aux particuliers et aux entreprises disposant d’un jardin de participer à une grande opération au bénéfice de la biodiversité : En mai, tonte à l’arrêt ! Le principe est simple.

Pendant un mois (et plus si affinités), chaque participant s’engage à ne plus tondre sa pelouse sur une surface minimum d’un mètre carré.

Le but : permettre aux plantes, fleurs, abeilles, papillons ou insectes en tous genres d’y faire leur grand retour. Mais aussi prendre conscience des autres vertus d’un tel espace, notamment face aux enjeux climatiques.


►►► Inscrivez-vous


 

A priori, la biodiversité devrait faire partie de notre quotidien. Mais à force de tondre, nous la mettons en péril. Quand vous laissez votre pelouse pousser, très vite, vous allez voir revenir une faune et une flore que vous ne soupçonnez pas. L’occasion de changer notre regard sur celles que l’on appelle les mauvaises herbes.

Les mauvaises herbes : des alliées ?

Les ronces peuvent être un cauchemar pour beaucoup d’entre nous. Elles sont invasives, difficiles à éradiquer ou à domestiquer. Et pourtant, elles ont de l’intérêt au jardin.

Les mauvaises herbes peuvent être utiles

Elles peuvent servir et elles sont un indicateur de l’état votre terre et de votre terrain. Une plante, c’est une alimentation pour certaines espèces. Ça peut être un abri pour d’autres. Et bien souvent, elles peuvent vous être utiles.

 


►►► A lire aussi :

6 mauvaises herbes à garder au jardin

Les orties. Elles peuvent servir d’engrais


 

Elles peuvent servir et elles sont un indicateur. Une plante, c’est une alimentation pour certaines espèces. Ça peut être un abri pour d’autres. Sans oublier que beaucoup de plantes que nous considérons comme des mauvaises herbes sont comestibles.

En pratique

Si vous voulez participer à cette opération, vous pouvez vous inscrire jusqu’au 30 avril inclus.

https://enmaitontealarret.be/

Mais vous pouvez également suivre les conseils des journalistes du Vif. Dans les prochaines semaines, ils publieront une série d’articles sur cette thématique

  • Comment gérer son jardin autrement ?
  • Quels sont les enjeux ?
  • Quel est le rôle des pollinisateurs ?
  • Quel est le rôle du changement climatique sur notre alimentation ?

Vous pourrez également une série de fiches pratiques sur le sujet sur leur site.

 

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK