Tendances Première

Et si on essayait la Luminette pour se booster le moral ?


Luana Fontana, notre spécialiste des nouvelles technologies, a testé les bienfaits des Luminettes.

Pour s’attaquer au blues hivernal, Luana Fontana nous conseille la luminothérapie. Le principe consiste à s’exposer à une lumière artificielle qui reproduit les effets énergisants et régulateurs de la lumière du soleil sur l’organisme. Cela permet de lutter contre le blues hivernal, les troubles des rythmes du sommeil, ainsi que le jetlag, par la régulation des cycles circadiens.

On branche la lampe de luminothérapie sur une prise et on s’y expose généralement pendant une trentaine de minutes. L’efficacité de la luminothérapie dépend de la régularité avec laquelle on l’utilise ; plus on l’utilise, mieux c’est. Mais ce n’est pas toujours évident de consacrer une demi-heure par jour à rester assis pour s’y exposer.


Cocorico : une idée bien belge !

Alors, les Belges ont eu la bonne idée d’inventer une luminothérapie qui se transporte : la Luminette, des lunettes de luminothérapie ! La Luminette est sortie en 2006, après 4 ans de recherche à l’Université de Liège. Elle est le résultat d’une collaboration entre deux domaines de recherche : la médecine du sommeil et la physique optique.

Le principe est quasi le même qu’avec des lampes classiques. La Luminette envoie de la lumière blanche, enrichie en bleu, qui mime la lumière du soleil. On l’envoie à 468 nanomètres, parce qu’il est prouvé que c’est cette longueur d’onde qui active le plus efficacement la réponse énergisante du corps à la lumière. Cela améliore la vigilance, la performance et la qualité du sommeil.


Verdict positif !

Depuis 2006, la Luminette en est déjà à sa troisième version. Elle ne gêne pas la vue, elle se positionne juste au-dessus du champ visuel. Elle peut se porter en même temps que les lunettes de vue ou des lentilles, ce qui permet de faire d’autres activités en même temps, du moment que cela reste relativement calme.

Il est conseillé de l’utiliser une fois par jour, le matin, le plus vite possible après le réveil. C’est à ce moment-là que les effets sur l’organisme sont les plus importants. On la porte pendant 20 minutes si c’est à forte intensité et 45 minutes à faible intensité.

Luana Fontana a testé la Luminette et le verdict est positif, en particulier sur son humeur et sur l’effet boostant. Luana s’est vite sentie moins fatiguée et elle a ressenti un petit côté feel good, malgré le temps gris. Comme elle dort toujours bien, elle n’a pas ressenti d’effet particulier sur le sommeil.

Le coût des Luminettes est de 229 €. Les lampes de luminothérapie traditionnelle vont de 150 à 300 €. Pour Luana, ça vaut bien l’investissement, car ça fait du bien !

 


►►► A lire aussi

La luminothérapie, le remède contre le coup de mou ?

Luminothérapie : la lumière pour aller mieux



Quelles contre-indications ?

On va éviter, comme pour la luminothérapie classique, d’utiliser la Luminette si on souffre d’une maladie psychiatrique, si on présente des troubles du spectre de l’autisme, si on souffre d’une pathologie ophtalmique comme la cataracte, le glaucome ou une rétinopathie, si on souffre d’une maladie qui rend la peau photosensible, donc sensible au rayonnement lumineux, ou si on prend un médicament photosensibilisant.

Certains antibiotiques ou anti-allergiques provoquent cet effet secondaire. A bien vérifier sur la notice d’utilisation.
 

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK