Tendances Première

Des livres pour nos ados : comment vivre la différence ?

De retour de quelques jours de vacances, Déborah Danblon nous livre ses nouveaux coups de coeur pour une lecture "jeunesse-ado" en lien avec des questions de société. Aujourd'hui, on fouille le thème de l'exil et de la différence.
 

Le garçon du sous-sol – Katherine Marsh

C’est un livre traduit de l’américain mais l’action se passe à Bruxelles.

Max a 13 ans. Il doit quitter les Etats-Unis pour suivre son père qui est muté en Belgique.

Pour lui, le monde s’écroule. Il n’ a pas de chance. Il n’ira pas dans une école anglaise. Il ira dans une école " normale ". Il va devoir apprendre le français. C’est une torture. Et pour couronner le tout, il doit supporter une horrible gouvernante française.

Mais dans ce roman, il y a également un autre personnage : Ahmed. Il est parti de Syrie avec son père. Pour lui le voyage, c’est bien autre chose. C’est être seul à Bruxelles à 14 ans.

Un peu au hasard, il va aboutir dans la maison où Max et son père logent. Il va squatter la cave à vin.

Les deux garçons vont se rencontrer. L’occasion pour chacun de réfléchir sur sa situation. Max va relativiser ses petits problèmes. Ahmed, lui, va laisser tomber sa méfiance envers l’occident.

C’est d’autant plus important que l’histoire se déroule au moment des attentats de Paris et de Bruxelles. Une période où les amalgames ont été faciles.

C’est un roman qui évite de généraliser et qui invite à relativiser.

 

 

LE GARÇON DU SOUS-SOL - Katherine MARSH - Collection R Jeunesse

Phobos - Victor Dixen

C’est un appel à candidature à rentrer dans le programme Genesis. On cherche 6 filles et 6 garçons. Ils ont entre 17 et 20 ans.

Ils formeront des couples et devront se reproduire pour aller coloniser la planète Mars. 

Et comme si cela ne suffisait pas, on va goupiller cela avec une téléréalité. Très rapidement, les différents personnages vont se retrouver dans une histoire où le cynisme est roi.

 

C’est un livre qui fait vraiment réfléchir.

A lire à partir de 13-14 ans. C’est très dur mais très juste

 

Lire un extrait

 

Phobos

Victor Dixen

Pocket jeunesse

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK