Tendances Première

Cuisiner pour les enfants, un casse-tête ? Nos conseils


Cuisiner avec et pour les enfants ! Quel parent n’a pas connu la galère de faire manger certains légumes à ses enfants ? Comment rester créatif en cuisine en mijotant des bons petits plats, riches et équilibrés pour toute la famille ?
 
Les vacances sont un moment privilégié pour se retrouver tous autour des fourneaux, d’autant que pour les mômes, cuisiner est un jeu ! Et cuisiner en famille est une bonne façon de développer des bons comportements alimentaires ! Quelques pistes pour vous aider avec nos invitées Valériane Gréban, institutrice et finaliste du Meilleur Pâtissier 2018 et Maryse Collignon, logopède et spécialiste des troubles logicomathématiques et Pauline de Voghel, diététicienne · nutritionniste (spécialisation en pédiatrie) 
 

 

Le pilier fondamental de la nutrition, c'est le plaisir

 

Selon Pauline de Voghel, avec le temps, on a un peu perdu cette notion. La faute au stress, à nos rythmes de vie, avec les plats préparés. Il faut remettre le fait de manger au centre des préoccupations.

Comment amener les enfants à manger ?

Un principe simple: ne pas mettre de la tension à table. On ne doit pas calquer nos envies sur l’enfant. Ce n'est parce que vous désirez que vos enfants mangent de tout que ce sera le cas. Si vous insistez trop, il va se braquer. Il faudra trouver des parades. 

Il faut également garder en mémoire ce principe d'éducation. Vers 2 ans se développe chez l’enfant ce que l’on appelle la néophobie alimentaire. Il ressent une certaine crainte lorsqu’il découvre un nouvel aliment. C’est aussi à ce moment que l’enfant prend conscience qu’il est une personne à part entière. Il va souvent s’opposer à ses parents comme pour dire : " j’existe aussi ".

2 images
© Tous droits réservés

Donc, si vous voulez lui faire gouter un légume qu'il n'aime pas. Intégrez le dans une recette qu'il aime. Il ne peut pas voir les courgettes? Ce n'est pas grave. Essayez le dans une recette sucrée. Un cake ou un gâteau chocolat courgette. Au goût, la courgette ne se ressent pas et elle permet de remplacer le beurre. Ce sera d'autant plus sain.

Comment faire manger des légumes " compliqués " ?

Beaucoup d’entre nous ont eu une angoisse quand on leur a présenté du choux fleur ou des choux de Bruxelles.  Deux légumes très difficiles à faire manger aux enfants. Le problème des choux, c’est leur gout soufré et un peu piquant.

Premier conseil : blanchissez les quelques minutes dans une eau bien chaude. Ca va permettre d’éliminer ce gout très fort. Après, vous pouvez choisir vos recettes. Au four, en sauce….

Pensez également à les intégrer dans l’un des plats stars des enfants. Pourquoi ne pas les ajouter dans des lasagnes ? Alternez tranches de chou et sauce tomate. Mélangé à d’autres aliments cela devrait beaucoup mieux passer.


Une recette de lasagne au chou fleur


 

Votre enfant n'aime pas l'orange ? Pas de soucis

 

Une recette qui marche très bien et de confectionner des madeleines à l'orange. Très facile à faire.


La recette des madeleines à l'orange


 

Obliger ses enfants à gouter coute que coute, une bonne idée ?

Nos spécialistes sont unanimes. Obliger un enfants à manger coute que coute un aliment ou lui représenter son assiette plus tard ne sont pas de bonnes idées. 

Si on est dans la force, l'enfant va se braquer ou ressentir cela comme une punition. Il va se braquer. 

Essayez des recettes alternatives. Vous pouvez également reproposer le même aliment un peu plus tard. Un enfant change très rapidement d'avis. Il n'aime pas aujourd'hui. Mais ca pourrait changer dans quelques semaines.

Et puis n'oubliez pas que ce légume qu'il n'aime pas chez vous, il l'aimera peut-être chez mamy ou chez un copain.

 

Mais alors, comment bien nourrir ses enfants ?

D’un point de vue général, évitez tout ce qui est ultra transformés. 

En terme de gras, il faut manger mieux gras. Privilégiez les gras des poissons ou celui des bonnes bonnes huiles (colza, noix…).

Régulez les éléments gras saturés…. (beurre, chips, frites)

Dans les recettes, vous pouvez réduire la quantité de matière grasse. Remplacez la moitié du beurre par la même quantité d’une huile de bonne qualité.

Manger salé le matin est une bonne idée. En effet, notre pancreas "se réveille" plus tard que notre organisme. Si on mange sucré (céréales, viennoiseries...) On risque le pic d'insuline et le coup de barre en milieu de matinée. Intégrer des protéines dans le petit-déjeuner va permettre un bon démarrage du cerveau

 

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK