Tendances Première

Cuisine anti-gaspi : plus rien ne se perd, tout se transforme !


En cuisine, le mouvement anti-gaspi prend toujours plus d’ampleur. Notre créatrice culinaire Aline Gérard nous propose de feuilleter le livre Anti-gaspi de Sonia Ezgulian (Ed. Flammarion). Avec elle, plus rien ne se perd, tout se transforme !

Noyaux ! Pelures ! Trognons ! Cosses ! Fonds de pots de miel !… À travers près de 200 recettes, Sonia Ezgulian montre qu’il est facile d’utiliser les restes ou les épluchures pour réaliser des plats simples, délicieux et inventifs : dauphinois de pain rassis, risotto de restes de pâtes cassées, pain de peaux de banane, pesto de fanes de radis… On sort du traditionnel sauce-soupe !

L’important, quand on veut utiliser les restes, est d’avoir au départ un très bon produit, puisqu’on va utiliser la peau, les écorces, les carcasses. L’idéal est que le produit soit biologique, bien sourcé.

 

Avec la banane

Contrairement à ce que l’on croit, la peau de banane n’est pas du tout toxique, à condition d’être bio. Sonia Ezgulian l’utilise dans une recette de pain.

Elle mixe deux bananes très mûres, entières, avec la peau, en coupant juste les deux extrémités.
Elle y ajoute :

un filet de citron pour éviter le noircissement
300 gr de farine
150 ml d’eau
20 gr de levain ou un sachet de levure boulangère
50 gr de poudre de noisettes ou d’amandes
250 gr de noisettes entières

Elle laisse lever deux heures dans un moule à gâteau.
Elle enfourne à 220° pendant 40 minutes.
Elle obtient un très beau pain, au parfum intense.
 


Avec le poulet

Sonia Ezgulian propose quelques recettes intéressantes à base de poulet.

  • Un bouillon d’abord : vous déposez la carcasse dans de l’eau froide, avec un bouquet garni, un oignon, une carotte, des clous de girofle…
    Vous pouvez ajouter des noyaux d’olives qui vont parfumer très subtilement le bouillon.
    Après 45' de petite ébullition, vous filtrez le bouillon, vous le gardez au frigo pour l’utiliser dans la semaine ou vous le congelez.

    Quand vous le réchauffez, vous pouvez y ajouter des petites pâtes, du riz ou encore y déposer vos croûtes de parmesan qui ont durci, cela va parfumer le bouillon. N’oubliez pas de les retirer ensuite !
     
  • Une rillette de poulet avec les petits restes de blancs.
    Vous les mixez avec un fromage frais nature ou aux herbes.
    Vous ajouter un oignon jeune, ou un oignon rouge émincé, un filet de citron, des herbes : thym frais, estragon, basilic…

    Vous laissez reposer au frigo pour obtenir la texture de rillettes.
    Vous étalez sur votre pain avec des cornichons.

     
  • Une salade thaï avec les restes de blanc de poulet. Ajoutez plein d’herbes, beaucoup de menthe, une sauce nuoc mam, du tamari et du citron, du gingembre, de l’ail, ou de la sauce poisson. C’est délicieux à déguster avec une bonne laitue.
     

Avec le riz

Des restes de riz rond cuit peuvent servir à réaliser un riz au lait express.

Ajoutez du sucre brun ou du miel, de la crème épaisse ou liquide, et de la vanille, c’est tout !
Vous pouvez en faire un gâteau de riz en le mettant dans un moule et en le laissant refroidir au frigo.

Des petites boules de riz non sucré, roulées dans le sésame torréfié sont délicieuses à l’apéro.


Avec les fanes de légumes

Les fanes de carottes ou de radis peuvent être utilisées en pesto.

Mélangez une poignée de fanes avec :

50 gr de parmesan
150 ml d’huile d’olive, coupée d’eau si vous voulez
10 à 20 gr de pignons, noisettes ou amandes en poudre.

Les fanes de carottes peuvent aussi être utilisées en peluches sur les salades, par exemple sur une salade de carottes cuites al dente avec des quartiers d’oranges à vif.
 


Le livre Anti-gaspi de Sonia Ezgulian est publié chez Flammarion.

Suivez Aline Gérard sur son blog La Table d’Aline.


 

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK