Tendances Première

Coronavirus : comment le traçage va t-il se dérouler ?

Traçage Covid-19 manuel ou "app" pour contenir le virus
Traçage Covid-19 manuel ou "app" pour contenir le virus - © Tous droits réservés

Depuis plusieurs semaines, les gouvernements et les instances européennes ont pris de nombreuses mesures pour lutter contre la propagation du virus. Le confinement a été instauré dans la majorité des pays. Pour enrayer l’épidémie à l’heure du déconfinement, l’identification des contacts des personnes infectées est nécessaire. Le traçage est mis en place dans de nombreux pays. Quelques rappels pour vous aider à y voir plus clair.

Isle Haesaert, expert Télécom chez Agoria et Alain Strowel, Professeur à la Faculté de droit de l’UcLouvain nous expliquent.

 

La Belgique utilisera principalement un call center

Un call center prend contact avec les personnes porteuses du virus pour établir la liste des personnes avec lesquelles elles ont eu un contact rapproché afin de prévenir les personnes saines et de leur dicter les mesures à prendre.

Le gouvernement fédéral vient de donner une base juridique à cette collecte.

L’arrêté royal du 4 mai adopté dans l’urgence établit un cadre. Il précise: 

  1. que les données à caractère personnel seront effacées avant le 9 juin,
  2. que les collaborateurs qui réceptionnent ces données sont liés par le secret professionnel
  3. que la mission de collecte et de traitement des données est confiée à Sciensano, l’institut belge de santé publique, qui depuis le début de la crise sanitaire collecte les données relatives aux contaminations, hospitalisations et décès.

Une base de données unique pour plus d’efficacité !

L’arrêté a été adopté pour une durée limitée, ces effets cesseront le 4 juin ; une proposition de loi est attendue pour prendre le relais. Pour optimiser le procédé, elle devrait intégrer l’usage d’une application pour smartphone permettant ce traçage. Ce cadre légal permettra de poser des balises afin de respecter la vie privée et la liberté de chacun.

Le traçage, à quoi ça sert ?

Les restrictions diminuent, les déplacements recommencent. La porte ouverte à une nouvelle propagation du virus. 

Le traçage pour retrouver plus facilement les personnes qui ont été en contact avec un porteur de virus et les placer en quarantaine est loin d’être nouveau, il existe pour d’autres maladies contagieuses comme la tuberculose ou la méningite.

Il est nécessaire d’un point vue médical pour casser les chaînes de transmission et nécessaire aussi au niveau santé publique puisqu’il devrait permettre d' éviter une nouvelle épidémie incontrôlée.

Et si on utilisait la technologie pour contenir le virus ? Le traçage grâce à une application pour smartphones

Les grands acteurs de la téléphonie, Google et Apple, préparent une mise à jour qui pourra être téléchargée et permettre l’utilisation de l’application. Les données collectées ne seront pas les trajets ni les déplacements que nous effectuons mais les contacts entre nos téléphones. Le traçage numérique ne permet pas la géolocalisation. Les données collectées ne seront utilisées que si elles révèlent la rencontre avec une personne infectée. Elles visent à contrôler le virus et non pas les personnes.

Google, Apple, des opérateurs responsables dans un processus de transparence. Ces opérateurs ont mis en place la technologie pour nous permettre d’utiliser des applications qui seront approuvées par les autorités sanitaires de chaque pays… C’est la santé publique qui doit dicter la marche à suivre. En Belgique, plusieurs dizaines de sociétés ont déjà proposé des applications pour ce traçage numérique.

Le traçage, une mesure de protection additionnelle

Pour se protéger et protéger les autres, il y a les gestes barrière que nous connaissons tous : distanciation sociale, hygiène des mains et port du masque, il y a aussi le traçage manuel ou plus efficace, via une "app".

En Belgique le traçage se fait sur base volontaire ; le gouvernement a misé sur la confiance des citoyens et attend l’adhésion d’un maximum de Belges. Plus nous serons nombreux à télécharger l’application et plus nous la rendrons efficace.

La lutte contre le coronavirus nécessite que chaque citoyen soit confiant. Il s’agit de tous collaborer pour prévenir la propagation de la maladie. Nous sommes les gestionnaires de l’épidémie.

Soyons donc actifs dans la lutte contre ce virus et acceptons d’être tracés pour le bien de tous.