Tendances Première

Confinés à la maison avec nos ados…guide à l'usage des parents

En ce moment de confinement, il est temps de comprendre ce qui se passe dans la tête de nos adolescents pour pouvoir gérer au mieux les éventuelles crises. Catherine Solano, médecin sexologue, vient de publier " Le grand livre de la puberté " paru aux Editions Robert Laffont.

Et si on essayait de comprendre ?


L’adolescence n’est pas une période facile : le corps se modifie, les hormones sont en folie, les émotions sont décuplées et l’envie de se séparer de ses parents est de plus en plus présente.

Dans son ouvrage " Le grand livre de la puberté ", du Dr Catherine Solano donne un éclairage sur cette période difficile tant pour les filles que pour les garçons.

On sait qu’il faut accepter ses émotions mais toute la difficulté pour l’ado est de les gérer. Un parent qui se trouve confronté à l’attitude agressive ou insultante de son enfant devrait pouvoir lui dire qu’il comprend que la puberté est une période où les réactions sont exacerbées, qu’il l’a lui-même vécue. L’idéal est de ne pas s’énerver car ça ne ferait qu’augmenter la tension.

La solitude est aussi très présente chez les ados.

C’est la période où on n’a plus envie de contact physique avec ses parents. Ce besoin est compensé par les amis. En cette période de confinement, il y a un vide. Il est important pour l’équilibre de l’ado de l’encourager à garder le contact en discutant avec ses amis, en passant du temps, même virtuellement, avec eux.

L’angoisse est également un sentiment prédominant pendant la puberté. Les ados sont anxieux à cause des changements rapides qui s’opèrent dans leur corps : les seins qui poussent chez les filles, les poils qui apparaissent, les éjaculations chez les garçons…

Cette angoisse risque d’être renforcée par l’ambiance anxiogène actuelle.

Les parents doivent eux-mêmes travailler sur leur propre peur pour pouvoir rassurer leurs enfants

 

"Je découvre mon adolescente à la maison. Je suis agréablement surpris par sa capacité à rebondir, à s’adapter à cette situation nouvelle, par sa résilience".

 

L’adolescent est extrêmement adaptable. Son cerveau n’est pas encore terminé, il ne le sera que vers l’âge de 25 ans. Plus un individu est jeune, plus il est résilient.

Les parents ne doivent pas hésiter à faire part à leur enfant de leur admiration face à cette faculté. Toute remarque positive comble un besoin de reconnaissance.

" Le grand livre de la puberté " a été écrit au départ pour les adolescents mais il devrait être lu au préalable par les parents pour favoriser la discussion.

Il y a des tas de choses que parents ignorent sur les ados et les ados n’osent pas aborder certains sujets avec leurs parents. Libérer la parole permet d’éviter des situations difficiles.

En savoir plus :

" Le grand livre de la puberté " de Catherine Solano, médecin sexologue, est paru aux éditions Robert Laffont.

Il peut être commandé en ligne. Toutes les adresses figurent sur le site :

https://legrandsitedelapuberte.com/

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK