Tendances Première

Barbecue : utilisez du thé fumé ou grillé dans vos recettes

Des thés, il en existe de toutes les sortes : le blanc, le jaune, le vert, le rouge, le noir. Mais saviez-vous qu’il existe également des thés grillés et des thés fumés. Ils sont idéaux pour accompagner les barbecues ou pour les intégrer dans vos recettes. Les explications de Nathalie Masset.

 

Le thé grillé : parfait avec un bon steak

 

Le thé grillé, appelé Hoji-Cha, est un thé vert japonais qui a la particularité d’avoir été torréfié. La couleur de la liqueur, tout comme celle des feuilles, est donc brune et non jaune à reflets verts. Elle est plutôt cuivrée et ambrée.

On pourrait presque la confondre avec celle d’un thé noir classique. Les Japonais apprécient beaucoup ce Hoji-Cha pour son côté rafraîchissant et le consomment d’ailleurs en fin de repas, après avoir ingurgité du gras, comme une belle côte de bœuf Kobé par exemple… N’hésitez donc pas à boire un petit Hojicha après le T-Bone que vous vous êtes envoyé avec les amis dans le jardin…

 

Le thé fumé, un accident

Au rayon thé fumé, on s’offrira un petit Lapsang Souchong, le roi chinois.

Pour la petite histoire, ce thé est né d’un accident de production. Flash-back au XVIIe siècle… Nous sommes en Chine, dans la province du Fujian. Les paysans font sécher les feuilles de thé fraîchement cueillies sur de grandes claies en bambou quand tout à coup, un feu de conifères se déclare et enfume toute la récolte.

Désespérés, les Chinois se demandent ce qu’ils vont faire de ce thé. Ils sont en commerce avec l’Angleterre, ils décident de l’envoyer là-bas, et de faire comme si de rien n’était.

Les Anglais, qui, comme on le sait, n’ont pas les mêmes goûts que nous se régalent et en redemandent… Le thé fumé était né.

 

Le thé fumé : une merveille en cuisine

 

Côté cuisine, le Lapsang Souchong est le chouchou de tous les chefs.

  • Vous pouvez le faire infuser dans un potage aux carottes.
  • Pensez également à farcir des dos de cabillaud avec le thé sec (vous fendez le dos en deux dans le sens de la hauteur, vous salez, vous poivrez, vous saupoudrez de Lapsang Souchong, vous refermez et vous emballez le dos dans une papillote, pour le cuire à la vapeur. Ou sur le grill… Une tuerie !
  • Certains l’utilisent aussi comme base pour leur marinade, parfaite pour le BBQ… avec de l’huile de sésame, du vinaigre de riz, de la sauce Hoisin (ou de la sauce soja), de l’ail et du gingembre hachés et du miel liquide…
  • Ou comme condiment dans un plat mijoté, comme une longe de porc ou du canard, par exemple.

Et dernier conseil pour vos salades

Au lieu d’utiliser un mauvais dressing industriel en flacon, épatez vos amis et faites-leur une vinaigrette à base de thé vert Sencha !

  • Vous portez à ébullition 10g de thé dans 100 ml d’huile de sésame.
  • Dès que l’huile frémit, vous coupez la source de chaleur et vous attendez que ça refroidisse.
  • Puis vous ajoutez 1 gousse d’ail écrasée, un oignon doux, 10g de sucre roux et 35 ml de vinaigre de riz.
Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK