Tendances Première

10 raisons qui nous font douter de l’amour de notre chat

En vrai, les chats ne nous aiment pas vraiment. C’est ce que nous démontre Christelle Charlier dans sa chronique sur Tendances Première.

Christelle Charlier est ce qu’on pourrait appeler une #catlady. Si elle ne s’écoutait pas, c’est sûr, elle finirait par recueillir tous les chats de monde. Pour l’heure, elle n’a "que" deux chats : Elise, trouvée à Bastogne sous un wagon-restaurant en 2009 alors qu’elle n’était qu’un bébé ; et Figaro, recueilli l’an dernier après avoir été jeté d’une voiture avec ses petits frères et sœurs.

Ses chats, elle les aime. Elle leur parle et a même des conversations vachement profondes "avec les yeux". Mais parfois, Christelle se demande si ce n’est pas ELLE, leur animal de compagnie. En tout cas, elle n’est pas totalement sûre qu’ils l’aiment vraiment.

Voici 10 habitudes que l’on peut retrouver chez tous les chats et qui nous font douter de leur amour :

1. Les chats veulent qu’on se casse une jambe

Qu’on monte ou qu’on descende les escaliers, les chats ont l’art de s’arrêter pile à l’endroit où on prévoit de poser son pied. Figaro est un spécialiste. Forcément, comme elle le connaît, Christelle fait attention. Mais même quand elle se prépare à éviter la chute en déplaçant son pied pour le surprendre, Figaro bouge plus vite que son ombre pour quand même se placer pile où elle comptait atterrir. Christelle est persuadée que ce n’est pas un hasard. La preuve : quand elle est fatiguée, son chat a encore plus de réflexes.

2. Les chats ne nous aiment qu’à l’heure où nous n’avons pas le temps

Autre preuve indéniable que les chats ne nous portent pas réellement dans leur cœur : ils nous aiment qu’à l’heure où on n’a pas le temps. Christelle a déjà remarqué qu’à 6h58 par exemple – heure à laquelle elle court partout en essayant d’enfiler en même temps ses collants et ses chaussures (ce qui n’est pas simple) – Elise et Figaro ont une subite envie de lui témoigner un amour indéfectible. C’est précisément à ce moment là qu’ils lui font les yeux doux, qu’ils essayent de se mettre en travers de son chemin (histoire qu’elle se casse une jambe, bien sûr), qu’ils lui parlent avec leur voix féline la plus suave et qu’ils ronronnent… Alors qu’ils savent pertinemment bien qu’elle doit partir.

3. Les chats nous rappellent qu’on doit travailler… et pas eux

Au moment où Christelle dit au revoir à Elise et Figaro, elle est certaine que la façon qu’ils ont de se mettre sur son lit avec une sorte de volupté dédaigneuse pendant qu’elle enfile sa veste veut dire : "Mais oui, mon humaine, ma petite esclave, va bosser ! Et n’oublie pas de changer ma litière, tu seras gentille." C’est diabolique.

4. Les chats font exprès de tout dégueulasser dès qu’ils peuvent

Avez-vous déjà remarqué que c’est quand on nettoie leur litière avec un produit qui sent bon et qu’on remet avec amour un joli petit fond de copeaux frais "senteur des pins des landes" (leur préféré) que c’est à ce moment-là que les chats se précipitent dedans pour aller faire une énooooorme bouse ? Et qu’ils enterrent ensuite leur méfait avec 3456 coups de pattes pour bien en mettre partout ?

5. Ils rentrent du jardin pour faire pipi dans leurs litières

Encore une preuve que les chats se foutent bien de nous : bien qu’ils aient un jardin, messieurs les chats grattent à la fenêtre – que l’on vient de nettoyer – avec leurs papattes pleines de boue pour venir faire pipi à l’intérieur, dans leur litière. La bonne blague.

6. Les chats vomissent, de préférence à des endroits impromptus

Après s’être enfilé une montagne de croquettes comme si elle mourrait de faim, Elise prend un malin plaisir à aller dégobiller, 10 minutes plus tard, à des endroits improbables. En dessous de l’oreiller de Christelle, par exemple. Ou sur une chaise…

7. Leurs cadeaux ne sont pas vraiment des cadeaux

Elise, la plus âgée, aime bien rapporter des cadeaux à Christelle. Quand c’est le cas, elle hurle comme une folle en apportant le fruit de son dur labeur (le plus souvent, une musaraigne toute mignonne). Au début, Christelle était flattée… puis elle s’est rendu compte que non seulement Elise mange son propre cadeau mais qu’en plus, elle lui laisse toujours un petit morceau. Toujours le même. Depuis, Christelle suspecte qu’Elise lui laisse simplement ses restes et en prime, le morceau qu’elle n’aime pas.

Figaro lui, préfère ramener des trucs improbables comme une énorme chenille verte au moment où Christelle passe à table.

Entre les deux, son cœur balance.

8. Les chats adorent passer leur queue sous le nez des gens qui sont allergiques

Christelle en est persuadée : ses chats lui passent volontairement la queue sous le nez en sachant qu’elle est allergique. Et quand elle part dans une série d’éternuements, elle a l’impression qu’ils sourient.

9. Ils se délectent de nos peurs

En plus d’être une #catlady, Christelle est le genre de personne qui a très peur des films d’horreur mais qui adore en regarder. A ce propos, elle a déjà remarqué que c’est toujours au moment où elle est recroquevillée sous sa couette en tremblant de peur que son chat choisit de sauter sur son lit et d’entreprendre de fixer un coin de la pièce, sans raison. Et de ne surtout pas détourner la tête quand on l’appelle. Il ne faudrait surtout pas qu’on se sente en sécurité, tout de même !

10. Ils prennent le contrôle total de la maison

Avant d’avoir des chats, la plupart d’entre nous ont des principes : "Non, les chats ne monteront pas sur les meubles !". C’était le cas de Christelle.

Au début, elle a donc acheté un vaporisateur d’eau et elle aspergeait le museau de son chat quand il montait sur un meuble. Mais comme son chat a ensuite développé le réflexe de monter sur les meubles en fermant les yeux, elle a abandonné. Finalement, elle en est arrivée à "D’accord pour les meubles, mais pas la cuisine", qui s’est transformé ensuite en : "D’accord pour la cuisine, mais pas quand on mange". Maintenant elle en est plus ou moins à "Tiens, voilà ton assiette !".

En bref, Christelle n’a plus rien à dire chez elle, ce sont ses chats qui font la loi. Depuis qu’elle a accueilli Elise et Figaro, elle est devenue servante, ouvreuse de porte, dame pipi, masseuse, coiffeuse quand ils ont un nœud, et animatrice (car il faut bien les occuper, ces petites bêtes-là).

Le pire ? C’est qu’elle a l’impression d’aimer ça et qu’elle en prendrait bien un troisième !

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK