Par Ouï-dire

Simone Signoret aurait eu 100 ans ce 25 mars

De Casque d’or à Madame Rosa, Simone Signoret, née le 25 mars 1921 à Wiesbaden (Allemagne) et décédée en 1985, a tourné plusieurs dizaines de films. Première actrice à recevoir un oscar à Hollywood, elle est aussi une femme de tête et de cœur.

Immense actrice, Simone Signoret crève l'écran par sa grande justesse de jeu et sa beauté, dès ses premières apparitions dans des films des années 1940.

"Elle passe sa vie à dire qu'elle est laide, elle passe sa vie à dire, quand on tourne, " Ne me prenez pas en plan général, je suis montée sur des aiguilles à tricoter." Marcel Bluwal
 

Une femme engagée

Femme opiniâtre et fidèle, Simone Signoret suivra Yves Montand dans ses tournées internationales et continuera à jouer toute sa vie, sans fard. Avec lui, elle signe des appels, manifeste contre les guerres, contre l’intervention en Hongrie, en Tchécoslovaquie, réclame justice pour les Rosenberg et Pierre Goldman, pour les boat people, etc.
 

"Les affaires, c'était évidemment la solidarité envers untel, la pétition pour untel, obtenir d'un patron de radio qu'il fasse une émission sur une cause qui le méritait. C'était une agitatrice infatigable, mais c'était une agitatrice d'une grande sincérité." Georges Kiejman

 

Une femme de lettres

A ses succès cinématographiques - elle recevra en 1960 un oscar à Hollywood, pour Les Chemins de la Haute Ville, puis le César de la meilleure actrice pour La Vie devant soi, en 1978et ses engagements retentissants, Simone Signoret ajoutera trois succès d’édition : ses mémoires, La Nostalgie n’est plus ce qu’elle était, un récit, Le Lendemain, elle était souriante, et un roman, Adieu Volodia

Le public n’a jamais cessé de l’aimer. Pour ses rôles ? Pour ses interventions ? Pour ses livres ? Est-ce aussi parce qu’elle a su incarner tous les âges de la vie, regardant la vie en face ? "C’était une reine", dira d’elle Marguerite Duras.


Simone Signoret, une femme de tête et de cœur
Un documentaire de Dominique Missika,
réalisé par Ghislaine David,
pour Toute une vie, France Culture

Avec

  • Olivier Barrot, critique littéraire
  • Constantin Costa-Gavras, réalisateur
  • Patrick Rotman, historien et réalisateur
  • Michel Schneider, psychanalyste et écrivain
  • Jean Ollé-Laprune, historien du cinéma français 
  • Georges Kiejman, avocat 
  • Marcel Bluwal, réalisateur

_____________

Ecoutez ici ce très beau portrait de Simone Signoret



Simone Signoret dans La Voix humaine de Jean Cocteau

Un document rare, une comédienne inoubliable, un texte bouleversant par un grand poète.

Le monologue a été créé en 1930 à la Comédie française par Berthe Bovy.

L’enregistrement est marqué par le temps car il date de 1964, mais le texte est tellement fort et l’interprétation d’une telle vérité, d’une telle émotion, qu’on oublie les défauts techniques pour retrouver l’un des plus beaux monologues de l’histoire du théâtre. Ecoutez-le ici...
 


Retrouvez Simone Signoret dans ces deux archives de la Sonuma

Dans l'émission Le Monde du Cinéma, le 28/11/1985 
En 1969, Jean-Pierre Melville réalisait le film "L'armée des ombres". L'occasion pour Selim Sasson de rencontrer Simone Signoret entre deux prises, à propos de son rôle dans le film mais également sur les autres personnages qu'elle pourrait incarner au cinéma.

Dans l'émission Culture Club, le 2/4/1985
En 1985, la comédienne Simone Signoret s’affirme comme un grand écrivain, son premier roman Adieu Volodia est un best-seller. Son action se situe rue de la Marne dans le 20ème arrondissement de Paris, une rue habitée par de petits artisans. La plupart sont des juifs immigrés qui ont fui les pogroms. L’occasion pour Simonet Signoret de dépeindre la France de l'entre-deux-guerres et du Paris populaire.

Les livres de Simone Signoret

 

Simone Signoret, La nostalgie n’est plus ce qu’elle était, Seuil, 1975

Simone Signoret, Le Lendemain, elle était souriante, Seuil/Points, 1979

Simone Signoret, Adieu Volodia, Fayard, 1985

Simone Signoret et Jo Langer, Une saison à Bratislava, Seuil, 1981

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK