Par Ouï-dire

Françoise Mallet-Joris, témoin d'une époque

Françoise Mallet-Joris, témoin d'une époque
3 images
Françoise Mallet-Joris, témoin d'une époque - © Tous droits réservés

Elle était belge, écrivain célèbre, fille d’une autre écrivain et elle nous a quittés dans un quasi anonymat littéraire, le 13 août 2016. Tizian Buchi dresse son portrait.

Elle était née en 1930, à Anvers, dans une famille d’avocats.

Son père, Albert Lilar, fut pendant de nombreuses années ministre belge de la justice.

Sa mère, Suzanne Lilar, fut avocate, l’une des premières en Belgique, et aussi écrivaine, notamment auteure d’un très beau Journal de l’analogiste (1954) et d’un texte, Le Malentendu du " deuxième sexe " (1969), contestant l’essai de Simone de Beauvoir.

Jusqu’à sa mort, en 1992, Suzanne Lilar entretint avec sa fille des rapports complexes, dont témoigne, notamment, un livre passionnant de Françoise Mallet-Joris, La Double Confidence.

François Mallet-Joris fait le parcours sans faute de la reconnaissance littéraire, qui la conduit au jury Femina en 1969, à l’académie Goncourt en décembre 1970, puis à l’Académie royale de Belgique, en 1993, au siège de sa mère.

1970 est aussi l’année où Françoise Mallet-Joris connaît un très grand succès public avec La Maison de Papier (Grasset), roman plein d’humour et du bonheur familial né de son expérience avec ses quatre enfants, deux garçons et deux filles.

C’est aussi à cette époque qu’elle écrit des chansons avec Marie-Paule Belle et Michel Grisolia, avoue sa passion pour l’accordéon, écrit un roman musical sur le monde du show-business, Dickie-Roi (Grasset, 1980).

 

 

Tizian Buchi nous fait entendre la parole de Françoise Mallet-Joris
dans un montage d’archives
qui traverse les époques et les passions de l’écrivain.
 
Avec des extraits d’entretiens avec Suzanne Lilar, Marie-Paule Belle et Chantal Ackerman.
Une émission en deux parties pour
Par Ouï-dire

_____________________________________

 

_______________________________________________

 

VIDEO - L'annonce au JT du décès de Françoise Mallet-Joris le 13 août 2016

VIDEO - Françoise Mallet-Joris, une émission de Jean Antoine en 1965

VIDEO - En 1982 dans "Un homme, une ville", Françoise Mallet-Joris parle joliment d'Anvers, sa ville natale, et exprime ce que signifie pour elle être flamande et écrivain de langue française.

_______________________________________________

 

 

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK