Matin Première

Un peu de belgitude au cœur de l'Asie du Sud-Est

Un peu de belgitude au cœur de l’Asie du Sud-Est
Un peu de belgitude au cœur de l’Asie du Sud-Est - © Tous droits réservés

C’est une bien belge et belle histoire. Celle d’un entrepreneur wallon de 37 ans, un certain Gauthier Lagasse, qui a eu l’idée de créer une toute nouvelle marque de bière, non pas en Belgique, mais au Vietnam. Une bière qu’il qualifie pourtant de 100% belge, jusqu’à son appellation : la Belgo. Et ça fonctionne puisqu’elle plaît beaucoup aux consommateurs vietnamiens ! Frédéric Brébant revient sur cette success story houblonnée.

Une âme belge

Pour qualifier sa bière de 100% belge, Gauthier Lagasse a plusieurs arguments : les propriétaires de la marque sont originaires du plat pays, le maître-brasseur a été formé chez Stella Artois, le malt qui compose cette bière provient de la région de Belœil et surtout, la brasserie en elle-même, l’outil qui sert à fabriquer la Belgo, vient de Hof ten Dormaal, dans le Brabant Flamand. Le matériel n’est donc pas flambant neuf, il a vécu, il a une âme. Une âme belge. La brasserie a été entièrement démontée, transportée en bateau par container, avant d’être reconstruite au Vietnam. Même si elle est brassée aujourd’hui à Hô-Chi-Minh-Ville (l’ancienne Saïgon), la Belgo se veut donc belge et se positionne d’ailleurs comme telle sur le marché asiatique.

Entrepreneur ambitieux

Gauthier Lagasse a débuté sa carrière dans la vente et le marketing ici, en Belgique, en tant que commercial. Petit à petit, il nourrit l’idée de partir travailler à l’étranger et plus particulièrement en Asie parce que c’est là, dit-il, que les choses sont en train de bouger. Il réussit à se faire embaucher par une entreprise qui est leader dans l’importation de grandes marques occidentales en Asie du Sud-Est. Arrivé au Vietnam en 2013, il est d’abord chargé de développer les ventes de plusieurs bières belges (la Stella Artois, la Duvel, la Hoegaarden) sur le marché local et il se rend compte de la croissance énorme du marché de la bière dans ce pays qui compte près de 100 millions d’habitants. C’est certain, il y a une place à prendre et Gauthier Lagasse commence à rédiger un business plan. L’entrepreneur rencontre alors un Belge célèbre au Vietnam, François Schwennicke, l’ancien patron de la maison de maroquinerie Delvaux. Ce dernier vit à Hô-Chi-Minh-Ville depuis que l’entreprise familiale a été majoritairement revendue à une société chinoise. Les deux expatriés belges finissent par sympathiser et François Schwennicke est séduit par le projet audacieux de ce jeune commercial qui connaît bien le marché de la bière. Il décide donc de s’associer avec lui pour créer la Belgo. Le duo arrive à convaincre d’autres investisseurs de se joindre à l’aventure et la première bière est embouteillée au printemps 2017. Depuis, elle n’a cessé de séduire les Vietnamiens.

Conquête du marché vietnamien

En effet, trois ans à peine après son lancement, la Belgo s’est déjà taillé une jolie réputation. Au Vietnam, elle est aujourd’hui commercialisée dans 150 supermarchés et 250 adresses du secteur Horeca. Elle s’exporte et se vend aussi sur quatre autres marchés asiatiques : la Thaïlande, le Cambodge, Taïwan et Singapour. Elle est surtout LA bière de référence dans deux immenses bars-restaurants à Hô-Chi-Minh-Ville, deux établissements placés sous la même enseigne "Belgo - Belgian Craft Beer Brewery" et qui jouent la carte de l’exotisme à l’extrême puisqu’entre Manneken Pis et autres Tintin, toute la décoration fait référence à la Belgique. On y sert évidemment des plats et des bières belges, dont la Belgo, et ces deux temples de la belgitude au Vietnam (200 places assises chacun, quand même) appartiennent aux propriétaires de cette nouvelle marque de bière.

Réécoutez cette séquence dans Matin Première !

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK