Matin Première

Théorie du complot: pourquoi certains pensent que la 5G propage le Coronavirus ?

Pourquoi certains pensent que la 5G propage le Coronavirus ?
3 images
Pourquoi certains pensent que la 5G propage le Coronavirus ? - © RTBF

Une théorie du complot a beaucoup circulé sur la toile ces dernières semaines. D’après une étude du New York Times, il s’agit même de la deuxième fake news la plus relayée sur les réseaux sociaux, après celle affirmant que Bill Gates serait le grand organisateur de la pandémie. La théorie évoque un lien entre 5G et Coronavirus : la nouvelle technologie faciliterait et accélérerait la dissémination du Covid-19 en le diffusant via les ondes radio utilisées pour transporter l’information. Gilles Quoistiaux décode cette thèse fantaisiste qui rencontre un large succès malgré ses fondements plus que contestables.

Les réseaux réagissent

Les auteurs de l’étude du New York Times ont identifié plus d’un million de partages sur les réseaux sociaux de cette théorie associant 5G et Coronavirus. Facebook a donc établi de nouvelles règles de modération et tous les contenus liés au Covid-19 sont accompagnés de mentions vers certaines sources officielles comme l’OMS. YouTube, quant à lui, a supprimé toutes les productions évoquant cette fake news puisqu’à l’origine, c’est une vidéo virale issue de la plateforme qui avait popularisé la théorie. Plus récemment, Twitter a ajouté des avertissements aux messages relayant de telles informations et même supprimé des tweets, fait assez rare que pour être souligné. Bon nombre d’appels au vandalisme d’antennes-relais avaient en effet été publiés et plus d’une centaine d’installations ont été détruites ou brûlées en Angleterre, France, aux Pays-Bas ou dans nos contrées.

Pourquoi une telle popularité ?

Si cette théorie du complot est largement diffusée et admise, c’est en grande partie parce que la période anxiogène que nous vivons est propice à l’apparition de récits de ce type. Dans ce cas, le responsable est clairement identifié : il s’agit de la Chine qui aurait mené des tests et déployé massivement la 5G dans la province de Wuhan, foyer original de l’épidémie. Une nouvelle technologie méconnue et inquiétante créée par une puissance étrangère qui permettrait à un virus de contaminer le monde entier est sans nul doute un excellent scénario de film catastrophe.

Le mouvement de contestation anti-5G

En Belgique, un mouvement de contestation de la 5G est en train de se développer, principalement basé sur le principe de précaution. En d’autres mots, personne ne connaît encore l’influence de la technologie sur notre santé et cela doit être étudié plus en profondeur. Le problème est que cet argument se retrouve noyé dans un discours tendancieux parfois lié à la théorie du complot. Le collectif Stop 5G, très actif sur les réseaux sociaux, n’hésite pas à relayer cette fake news de dissémination favorisée du virus.

À l’heure actuelle, le dossier est donc complètement bloqué. Les inquiétudes des associations, bien que souvent fondées sur des arguments contestables, sont remontées jusqu’aux communes et certains bourgmestres ont suspendu le déploiement de la 5G sur leur territoire. Proximus, le premier opérateur à avoir annoncé la mise en place de la technologie un peu partout, avait apparemment sous-estimé l’impact du discours anti-5G sur la population. En temps de crise, il faudra donc prendre le temps d’expliquer les avantages des nouveaux systèmes tout en répondant aux questionnements et appréhensions des citoyens. Faute de quoi, les discours faciles et théories du complot risquent de se développer et de se propager très rapidement…

(Ré)écoutez la chronique de Gilles Quoistiaux dans Matin Première !

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK