Matin Première

Serons-nous bientôt gouvernés par des algorithmes ? (Série)

Les algorithmes cadenassent nos choix. Les datas brokers siphonnent en permanence nos identités numériques. Les cookies nous imposent de troquer nos anonymats pour une publicité mieux ciblée. Les logiciels espions nous observent.

Dans 10 ans, les géants du web, les GAFAM, auront probablement collecté à propos de chacun d’entre nous plus de 70 000 points d’informations.  Sans que nous en ayons forcément conscience… Pour l’instant nous laissons faire, jusque quand ? 

Une série de Régis De Rath.

Les logiciels espion scrutent nos smartphones

A l'heure où les algorithmes cadenassent nos choix. Où les datas brokers siphonnent nos identités numériques. Où les cookies nous imposent de troquer nos anonymats pour une publicité mieux ciblée. Une autre réalité a refait surface au cœur de l'été : les logiciels espions qui sans relâche observent et scrutent le contenu des smartphones.

Un scandale révélé au cœur de l'été a mis en évidence le logiciel Pegasus de la firme israélienne NSO qui a potentiellement espionnés 50.000 téléphones dont ceux de personnalités politiques comme Emmanuel Macron, Charles Michel, le Roi Mohammed VI. L'usage de cette technologie invasive a refait la Une des médias internationaux. Alors ? Vivons cachés ?

Les algorithmes font-ils de la politique ?

Et dans votre nouvelle Série "Vivons Caché" on va s'intéresser à vos informations personnelles collectées par les géants du web, les GAFAM, qui ont mis au point des algorithmes qui tentent de guider notre consommation.

Finissent-ils par nous imposer nos " choix " ? Sont-ils finalement des acteurs politiques? Les algorithmes finiront ils par gouverner l’humanité ? 

Les datas brokers

Plus redoutables encore que les GAFAS, les datas brokers. Les courtiers en données se sont spécialisés dans la collecte de nos habitudes de consommation. Ils vont revendre nos " profils consommateurs " aux plus offrants. Le data Brokers : les nouveaux grands méchants ? Réponse avec Régis DE RATH.

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK