Matin Première

Rudolph Giuliani, l'avocat de Donald Trump, plus trumpiste que Trump

Rudolph Giuliani, l'avocat de Donald Trump, plus trumpiste que Trump
Rudolph Giuliani, l'avocat de Donald Trump, plus trumpiste que Trump - © Drew Angerer - AFP

Malgré ses échecs devant les tribunaux et l’ouverture de la phase de transition, Donald Trump croit toujours à sa victoire, mais un homme croit encore plus que Trump en la victoire de Trump, c’est son avocat personnel : Rudy Giuliani.

 

Mais qui est Rudy Giuliani ?

Un personnage atypique et étonnant Rudy Giuliani, un homme devenu excentrique, qui n’a pas hésité à mentir à de nombreuses reprises pour le président.

Quand une journaliste lui demande quelle est sa mission auprès de Donald Trump, voici sa réponse :


Déstabiliser le monde
 

Déstabiliser le monde, sacré programme.


Rudolph Giuliani, l'ex-maire de l'Amérique


Ce New-Yorkais d’origine italienne est devenu plus connu lors des attentats du 11 septembre 2001, il était à l'époque maire de New-York.

Ce que l’on sait c’est que deux avions ont touché les deux tours du World Trade Center.

Demain, New-York sera là, reconstruite et plus forte !

Un homme capable de trouver les mots justes, des mots réconfortants. Un homme qui était présent quand le président George W. Bush semblait terriblement absent. La star de la télé Oprah Winfray l’avait appelé comme ceci :

 

Le " maire de l’Amérique "

A défaut de tous être américains, les habitants de la planète étaient, ce jour-là tous les New-Yorkais derrière Giuliani.

 

Quel est le parcours de cet homme ?

Giuliani est issu de l’immigration italienne, fils d’un plombier, petit malfrat de Brooklyn, et d’une mère qui rêvait d’être institutrice.

En 1983, il est désigné procureur fédéral de Manhattan après deux années au ministère de la justice dans l’administration Reagan.
L’avocat ambitieux devient shérif de New York et s’attaque aux cinq familles mafieuses italiennes qui se partagent la ville. Il finit par les expédier en prison.

Il est aussi par exemple responsable de la marche de la honte qu’avait dû faire Dominique Strauss Khan après son arrestation lors de l’affaire du Sofitel. Une marche où il était menotté et filmé jusqu’à la voiture de police.

 

De procureur impitoyable à Maire de New-York

 

Et en plus des mafieux, des trafiquants, Giuliani chasse les cols blancs, les loups de Wall Street accusé de fraudes et de délits d’initiés.

Grâce à son image de procureur impitoyable, il devient maire en 1993.

Une fois maire, Giuliani met en œuvre la politique de la " vitre cassée " : tout délit, même minime, vous envoie à la prison de Rikers.

Il reste celui qui a fait de New York une ville sûre. Mais il quitte le poste de maire avec une faible côte de popularité et des ressentiments de la part des minorités.

 

Comment s’est-il rapproché de Donald Trump ?

 

Trump et Giuliani sont des amis depuis 35 ans. Donald Trump, alors magnat de l’immobilier, a soutenu Giuliani dès sa première campagne. Mais les deux ont d’autres points en commun, en particulier leur tendance à multiplier les divorces.

Si l’on excepte une candidature ratée à la présidentielle de 2008, " Rudy " avait disparu de la vie publique new-yorkaise et il s’est rapproché de Trump en 2018 par amitié. Voici ce qu’il disait de Donald Trump il y a deux ans :


C’est un homme au grand cœur qui aime les gens. Du haut jusqu’en bas.

Giuliani n’obtient pas de poste dans l’administration, il est l’avocat personnel de Trump. Son rôle consiste à donner des claques et à en recevoir. .

Plus trumpiste que Trump, on le retrouve dans tous les mauvais coups, notamment dans l’affaire ukrainienne, où le président des Etats-Unis faisait l’objet d’une procédure de destitution.

Et il est capable dans la même émission de dire tout et son contraire, quand une journaliste lui demande s’il a demandé à l’Ukraine d’enquêter sur Biden, la réponse est non. Quelques minutes plus tard quand la journaliste lui repose la même question, Giuliani répond : "Bien sur que je l’ai fait"

Giuliani, un fidèle parmi les fidèles

Un étrange tempérament, des dérapages verbaux, des interventions sans queue ni tête qui font les délices des humoristes. Des dérapages sexistes aussi.

Piégé la main dans le pantalon dans le film Boratt, c’est l’un fidèle parmi les fidèles de Trump, s’il ne devait en rester qu’un ce serait lui.

Pour le meilleur et pour le pire.

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK