Matin Première

Revue de presse : reconfinement, miser sur le local plutôt que le total ?

A la Une des quotidiens belges, de la couleur : du rouge et blanc, les questions qui s'enchaînent " faut-il que la situation s'empire ", "reconfiner, oui mais comment?",  et puis un bilan : la facture du Corona est lourde, très lourde.

"Toute les minutes et demi, c'est l'équivalent d'une équipe de foot qui est contaminé"

7 images
© Tous droits réservés

Deux couleurs sont à la Une de la presse du blanc et du rouge.

Un rouge catastrophe à la Une du Soir, un rouge vif qui colore tout le pays. Les chiffres belges sont au pire.

Les hôpitaux wallons sont sur le point, dit le Soir, de battre leur pic de record de la première vague.

Le blanc s'affiche à la Une du Nieuwsblad. Le quotidien fait de la place en première page.

Et dans ce grand rectangle vide, il écrit :

Quand vous aurez fini de lire ce journal, dans une heure, environ, 360 nouvelles contaminations auront été détectées.

Et pour détailler encore la progression très rapide des contaminations, le quotidien aligne les chiffres.

Toute les minutes et demi, c'est l'équivalent d'une équipe de foot qui est contaminé. Tous les quarts d'heure, un bus de supporters.

Dans 2 jours, le Sport Paleis et dans 5, le stade Roi Baudouin.

Alors, en titre, encore une fois, le Nieuwsblad demande :

faut-il vraiment que la situation empire ?

Un reconfinement local plutôt que total ?

7 images
© Tous droits réservés

Après ces deux entrées en matières, la question du Standaard :

Est-il encore possible d'éviter un nouveau lockdown ? 

L'appel à des mesures supplémentaires devient de plus en plus fort, mais éviter le reconfinement, ça le quotidien ne semble pas y croire.

Ce qui est parfois avancé, c'est la possibilité de prendre des mesures locales. Cette piste est évoquée en Une par SudPresse : des lockdowns locaux, un reconfinement par exemple sur base des provinces.

L'Allemagne fonctionne comme cela, c'est un bon exemple quand au sein d'un même pays, on a des situations très différentes.

Justement, SudPresse a posé la question à Marius Gilbert, pour lui, c'est à Liège, dans le Hainaut et à Bruxelles que la situation est, en ce moment la plus problématique.

Alors, reconfinement localisé ou tour de vis uniquement pour certains secteurs ?

La Libre se pose la question à propos des commerces non essentiels.

Le quotidien qui évoquait hier la piste d'un reconfinement total fait légèrement marche arrière. Les Belges pourraient éviter le lockdown total.

La facture du Coronavirus est lourde

7 images
© Tous droits réservés

En Une aussi, la presse observe ce que tout cela nous a coûté, la facture corona est lourde : 19 milliards d'euros, selon une estimation de la Banque Nationale.

 

Avec un sourire plutôt maussade, le Laatste Nieuws écrit c'est fou ce qu'une chauve-souris peut provoquer.

 

Autre manière de calculer tout cela, l'Echo constate le poids du déficit budgétaire, plus de 500 milliards, 524 milliards pour être précis.

Il y a principalement deux raisons. La chute vertigineuse des activités entraîne une diminution des recettes. 

Et le soutien à l'économie a augmenté d'autant les dépenses de l'Etat.

Autre conséquence : on a jetté un peu moins de riz devant les jeunes mariés. Avec la Crise, il y a eu un tiers de mariage en moins en Belgique.

Recul très nette en Wallonie et c'est la faute au confinement, dit l'Avenir !

 

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK