Matin Première

USA : Joe Biden fait campagne sur Animal Crossing

Pour gagner la course à la maison blanche, Joe Biden fait campagne sur Animal Crossing
Pour gagner la course à la maison blanche, Joe Biden fait campagne sur Animal Crossing - © Tous droits réservés

A l’approche des élections toutes les stratégies sont bonnes pour tenter de se rapprocher de ses électeurs et pour obtenir des voix ! Dernièrement Joe Biden a créé la surprise en débarquant dans l’univers du jeu vidéo populaire ‘Animal Crossing’. Le but ? Faire campagne et tenter de séduire les plus jeunes électeurs. Analyse de cette stratégie de marketing politique avec Frédéric Brebant dans Matin Première.

C’est quoi exactement ‘Animal Crossing’ ?

Animal Crossing est un jeu vidéo qui est apparu il y a presque 20 ans sur les consoles Nintendo et qui a évolué au fil des ans. Sa toute dernière version ‘Animal Crossing : New Horizons est sortie le 20 mars dernier et c’est déjà un carton avec plus de 22 millions de ventes de ce jeu dans le monde.

En clair, c’est ce qu’on appelle un jeu de simulation de vie, comme les ‘Sims’ en quelque sorte, sauf qu’ici, ce sont les animaux qui tiennent la vedette puisque vous êtes invité, en tant que joueur, à imaginer votre propre vie sur une île déserte, un peu comme Robin Crusoé, mais avec des animaux en guise de compagnons. Des animaux à forte personnalité qui vont vous aider à créer votre île idéale, une île que vous pourrez montrer à d’autres joueurs tout autour de la planète puisque des interactions sont évidemment possibles.

Que vient faire Joe Biden dans un jeu de consoles ?

Joe Biden vient y faire campagne car, dans ‘Animal Crossing’, chaque joueur peut s’offrir des éléments de décor pour aménager sa tente, sa cabane, sa maison, etc.

Et depuis quelques jours, on peut trouver dans cet univers virtuel quatre pancartes à l’honneur du candidat démocrate que l’on peut télécharger gratuitement et que l’on peut planter sur son île, histoire de les montrer aux autres joueurs. Le panneau le plus populaire montre le logo officiel de sa campagne avec le double nom Biden-Harris (pour rappel, Kamala Harris est la colistière de Joe Biden) et l’idée, c’est évidemment que les partisans du candidat démocrate inondent ‘Animal Crossing’de messages de soutien à l’approche du vote décisif.

La date de sortie de la nouvelle version d’Animal Crossing n’a pas été choisie au hasard

‘Animal Crossing’a été commercialisé en pleine pandémie de covid-19, le 20 mars. Et le choix stratégique de Joe Biden n’est pas innocent pour deux raisons.

La première, c’est que le jeu a bénéficié du confinement pour booster ses ventes.

Les gens étaient cloîtrés chez eux et ont donc consommé plus d’écrans (entre guillemets) dont des jeux vidéos. La nouvelle version ‘New Horizons’est d’ailleurs le troisième meilleur lancement d’un jeu Nintendo sur le territoire américain.

Alors, la deuxième raison, c’est que Joe Biden a dû modifier son plan de campagne à cause de la pandémie.

En juin, il a annoncé qu’il suivrait, ‘les consignes du docteur’et que, contrairement à Donald Trump, il n’organiserait pas de meetings électoraux jusqu’à la présidentielle. Et donc, si le candidat démocrate n’occupe pas le terrain réel, il est bien obligé d’exister ailleurs et donc d’occuper le terrain virtuel. D’où son arrivée récente sur ‘Animal Crossing’, ce qui ne l’empêche pas de communiquer sur des médias plus traditionnels comme la télévision, mais aussi sur les réseaux sociaux.

La course à l’espace publicitaire sur le web

Les grandes plateformes sont d’ailleurs très convoitées dans cette course à la présidence puisqu’on a vu Donald Trump acheter par exemple tout l’espace publicitaire disponible sur YouTube en novembre aux Etats-Unis.

L’équipe de campagne de Donald Trump a en effet raflé tout l’espace disponible sur YouTube aux dates stratégiques des élections présidentielles. Cette plateforme vidéo est très populaire et environ 75% des Américains affirment d’ailleurs se brancher régulièrement sur YouTube.

Et donc, l’équipe de Donald Trump a décidé en quelque sorte de privatiser cet espace pour bombarder les électeurs de ‘pré-rolls’, vous savez ces pubs que l’on voit généralement avant la séquence choisie. Et cela lui coûte évidemment un bras puisque des analystes américains ont évalué le budget à un million de dollars par jour de privatisation de l’inventaire sur YouTube.

Les nouvelles plateformes digitales séduisent de plus en plus le monde politique pour sa communication

Les investissements publicitaires des différents partis sur Facebook ont explosé ces dernières années.

Rien que pour le mois de juin, le Vlaams Belang a dépensé plus de 150.000 euros en publicités sur Facebook.

A côté de ça, vous avez aussi le nouveau réseau des ados, Tik Tok, qui est de plus en plus prisé par les jeunes personnalités politiques belges avec, par exemple, Georges-Louis Bouchez, président du MR, que l’on voit chez le barbier ou Rajae Maouane, co-présidente d’Ecolo, qui nous a fait un petit défilé de mode sur Tik Tok pour évoquer le ‘Jour du Dépassement’. 
 

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK