Matin Première

"Ohio", le titre de Neil Young qui raconte comment l’Amérique tuait ses propres enfants au Vietnam

Le 4 mai 1970, des étudiants se rassemblent sur le campus de l’Université de Kent, dans l’Ohio pour crier leur colère et leur opposition à la guerre au Vietnam. La garde nationale donne l’assaut et la manifestation tourne au drame. L’Amérique est choquée. Neil Young compose alors  en quelques minutes, le titre Ohio.


Lorsque Richard Nixon accède au pouvoir en 1968, les Américains sont confiants, leur nouveau président incarne le changement car lors de la campagne électorale, il avait déclaré :

 

Le moment est venu de l'avènement d'un gouvernement honnête en Amérique. Nous commencerons par le Vietnam. La première priorité dans la politique étrangère de la prochaine administration sera de mener à une fin honorable la guerre au Vietnam. Nous ne nous arrêterons pas là, nous avons besoin d'une politique qui empêche d'autres Vietnams.

 

La déception intervient 2 ans plus tard lorsque le président Nixon annonce le bombardement du Cambodge. Les manifestations en opposition à la guerre du Vietnam vont alors se multiplier. C’est le cas sur le campus de la Kent State University. Dès le 1er mai, étudiants mais aussi extrémistes et casseurs envahissent les rues violemment, contrairement au 4 mai 1970. A cette date, vers 12h, plus de 1000 étudiants sont rassemblés. Pas de membres issus de mouvements radicaux, pas d’armes, les étudiants manifestent pacifiquement. Excédés par les débordements des jours passés, la garde nationale donne l’assaut. Les soldats se mettent en position de tir. En 13 secondes, 20 étudiants sont blessés. 9 grièvement, 4 sont tués. Le photographe John Filo immortalise ce moment en prenant un cliché, celui de Mary Ann appelant à l’aide à côté de Jeffrey Miller, mortellement blessé. Lorsque Neil Young voit cette photo dans les journaux, il s’isole et compose la chanson Ohio. Comme le raconte Graham Nash :

Nous avions la chanson " Teach Your Children " qui était déjà dans le Top 20 et qui allait devenir de toute évidence numéro 1 dans les charts. Et puis on a sorti " Ohio " immédiatement et on a donc " tué " notre propre hit. On a fait ça parce que c’était plus important pour nous de raconter comment l’Amérique tuait ses propres enfants que d’avoir un tube en haut des charts 

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK