Matin Première

"Nous sommes entre la dernière génération mortelle et la première génération immortelle "

C’est un rêve de l’être humain depuis des millénaires : l’immortalité. Aujourd’hui, ce rêve est incarné par un courant de pensée : le transhumanisme. Cette idée que, grâce aux technologies, les humains vont vaincre la vieillesse et améliorer, augmenter leur corps. Dans cet épisode de Futur Simple, Hélène Maquet vous raconte l'histoire de la mort de la mort et des transhumanistes d’aujourd’hui.

 

 

 

Vaincre la mort, un sujet qui fascine depuis toujours. Mais à ce jour la science n’a encore vaincu ni la maladie, ni la mort. Mais envers et contre tout, il en reste encore (et ils sont nombreux) pour l’espérer.

José Cordeiro est vénézuélien et Espagnol. Il est ingénieur, économiste, transhumaniste et il explique le rêve est proche de devenir réalité "Jusqu’à maintenant c’était un rêve, c’était peut-être une possibilité religieuse ou philosophique, maintenant on aura la possibilité d’être biologiquement et physiquement immortel,

Et si l’immortalité est aujourd’hui à portée de main dit José Cordeiro c’est grâce aux progrès de la médecine et aux progrès des biotechnologies. Il y a une phrase que José Cordeiro adore dire : nous sommes entre la dernière génération mortelle et la première génération immortelle."

 

L’immortalité c’est vraiment pour bientôt ?

 

Selon José Cordeira ce serait pour 2045. Cette date de 2045, c’est celle que donne régulièrement un des grands papes du transhumanisme, Ray Kurzweil, qui est aussi un des amis José Cordeiro. Ils ont étudié ensemble au Massachusset Institute of Technology. Ray Kurzweil c’est l’homme qui a inventé la reconnaissance vocale, le scanner, mais ce n’est pas tout.

C’est ce qu’explique Benoit Simmat, il a écrit une bande dessinée qui raconte toute l’histoire du transhumanisme où il consacre un chapitre à Ray Kurzweil : "non seulement c’est un puissant représentant du transhumanisme et en plus il a été embauché, en 2013 comme patron de la recherche google, ce n’est pas n’importe qui, il incarne le mouvement transhumaniste tel qu’il est en 2021, mais aussi les GAFAM qui sont les premiers financiers de ce mouvement."

 

 

Pourquoi les GAFAM sont-ils les premiers financiers du transhumanisme ?

 

Selon José Cordeiro, les GAFAM sont désormais le secteur le plus financé, mais dans le futur la lutte contre le vieillissement pourrait bien prendre sa place. "Il y a 20 ans, l’énergie la plus financée était le secteur des énergies, pétrole, électricité, mais maintenant c’est l’informatique, Apple, Google, Facebook Microsoft, mais dans 20 ans l'industrie la plus financée sera l’industrie contre le vieillissement parce que personne ne veut vieillir."

En parallèle de ce récit transhumaniste qui promet la mort de la mort. Il y a donc un enjeu financier énorme. En 1967, Edward G Hope avait monté une petite entreprise pour congeler des corps en attendant la fin de la mort. Aujourd’hui, les géants de la tech trouvent de nouveaux débouchés aux inventions qui luttent contre la vieillesse et la mort.










 

Réécouter cet épisode de Futur simple " L'homme finira-t-il par ne plus mourir ?"

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK