Matin Première

Ma vie demain : "Goûter à l'école à la maison et ne plus vouloir y renoncer"

Ma vie demain : "Goûter à l'école à la maison et ne plus vouloir y renoncer"
Ma vie demain : "Goûter à l'école à la maison et ne plus vouloir y renoncer" - © Tous droits réservés

Comment la pandémie a-t-elle modifié nos vies ? Des journalistes des Médias Francophones Publics (MFP) rencontrent des citoyens dont la vie a été bousculée par la crise sanitaire et vous propose d’écouter leur rencontre dans la série " Ma vie demain". Certains ont quitté leur boulot. D’autres ont changé d’orientation. D’autres encore se sont engagés. La crise les a contraints à se réinventer. Reportages au Canada, en Suisse, France, Belgique, mais aussi en Inde, Corée du Sud, Australie ou encore au Mali. Une série d’été des MFP.

 


En Suisse, dans la ville d’Yverdon, la famille Pernet-Oggier a décidé de poursuivre l’école à la maison pour ses 3 filles de 5, 7 et 10 ans, au-delà du confinement.
L’expérience forcée lors de la crise du coronavirus leur a particulièrement convenu. Deux des 3 filles sont diagnostiquées hypersensibles et les parents ont vu une nette différence d’épanouissement en restant à la maison, loin des chamailleries entre camarades. Jessica, la maman, ne travaille pas et assure le travail scolaire dans la cuisine le matin. L’après-midi est consacré à l’observation de la nature dans le jardin. Une façon, pour ces parents, de protéger leurs filles et eux-mêmes d’attraper le Covid. Le père, cuisinier au chômage pour l’instant, assure tous les repas de midi et du soir. À noter que le canton de Vaud, où cette famille réside, est le plus permissif de Suisse sur la déscolarisation d’enfants au profit de l’école à la maison.

Un reportage signé Valérie Hauert


Episode 1 : Sophie Loridon : quitter la ville afin de s’occuper elle-même de la scolarité de sa fille

Episode 2 : Hélène Touati : un conseil en freelance à la musique, de Paris à l’Espagne

Episode 3 : Maxime Billen : rebondir professionnellement après la crise

Episode 4 : La famille Pernet-Oggier : l’école à la maison

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK