Matin Première

Ma vie demain : "Ces heures debout à l'entrée du supermarché m'ont permis d'avoir une réflexion sur moi-même"

Ma vie demain : "Ces heures debout à l'entrée du supermarché m'ont permis d'avoir une réflexion sur moi-même"
Ma vie demain : "Ces heures debout à l'entrée du supermarché m'ont permis d'avoir une réflexion sur moi-même" - © Tous droits réservés

Comment la pandémie a-t-elle modifié nos vies ? Des journalistes des Médias Francophones Publics (MFP) rencontrent des citoyens dont la vie a été bousculée par la crise sanitaire et vous propose d’écouter leur rencontre dans la série " Ma vie demain". Certains ont quitté leur boulot. D’autres ont changé d’orientation. D’autres encore se sont engagés. La crise les a contraints à se réinventer. Reportages au Canada, en Suisse, France, Belgique, mais aussi en Inde, Corée du Sud, Australie ou encore au Mali. Une série d’été des MFP.

 


Maxime Billen aura bientôt 26 ans. Spécialiste blockchain, il perd son job de " relations  manager " au sein d’une société de recherche d’investisseurs à cause de la crise. Pour s’en sortir, il a multiplié les petits jobs, mais va rebondir en créant son entreprise dans le domaine des relations touristiques. Maxime est en quelque sorte un entrepreneur contraint par la crise du coronavirus.

Un reportage de Pierre-Etienne Joye.


Episode 1 : Sophie Loridon : quitter la ville afin de s’occuper elle-même de la scolarité de sa fille

Episode 2 : Hélène Touati : un conseil en freelance à la musique, de Paris à l’Espagne

Episode 3 : Maxime Billen : rebondir professionnellement après la crise 

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK