Matin Première

Les conseils séries d’Himad Messoudi : "I May Destroy You" et "The Comey Rule"

" I May Destroy You " (HBO) de Michaela Coel et " The Comey Rule " (Showtime) de Billy Ray, deux séries à regarder de toute urgence.

 

"I may destroy you"

 

I may destroy you, c’est une série BBC-HBO. C’est à voir sur BeTV.

C’est l’histoire de Bella, une jeune anglaise. Elle est sous pression pour écrire un deuxième livre, après le succès surprise du premier. Elle décide de décompresser en rejoignant des amis. La soirée se passe bien. Le lendemain, au réveil, elle constate qu’elle est blessée à la tête des flashs lui reviennent : elle a été violée.

Sur 12 épisodes, la série va s’intéresser à ce crime évidemment, mais pas uniquement. Cette série est inspirée d’une histoire vraie, celle de Michaela Coel, qui a écrit, réalisé et qui joue le rôle principal.

Partant de son expérience, Coel propose une série qui parle de notre époque, entre culture du viol, consentement, cancel culture, etc.

Il y a trois coups de génie dans le travail de Michaela Coel : d’abord le ton de la série. Vous vous souvenez, l’an dernier, unbelievable, c’était très difficile à regarder, cette autre histoire de viol, c’était lourd, ça vous prenait. Ici, dans I May destroy you, le ton est plus léger, plus pop, parce que l’héroïne fait une espèce de fuite vers l’avant, pendant un certain nombre d’épisodes. Mais attention, ça ne signifie pas qu’il y a du laisser-aller ou que le sujet est traité par-dessus la jambe. Parce que l’autre coup de génie, c’est cette volonté de parler d’autres traumatismes, d’autres violences sexuelles. Cette série ne se résume pas à l’expérience de l’autrice, non, elle est allée voir ailleurs, elle parle des violences sexuelles dans le milieu queer, par exemple. Tout cela ouvre des portes, est inclusif, c’est assez bluffant. Et puis, le dernier coup de génie, c’est le dernier épisode. Je ne vais rien en dire, bien sûr. Mais on atteint un summum rarement vu en termes d’écriture, d’intelligence et de message à transmettre aux victimes de ces violences.
Bref, je vous encourage vraiment à regarder I May destroy you, c’est certainement ce que vous verrez de mieux en 2020. C’est à voir sur BeTV.

 

 

The Comey Rule

 

Direction les Etats-Unis. Nous sommes en 2017. C’est le début de l’année et deux hommes discutent.


Ces deux hommes sont Donald Trump d’un côté, et James Comey de l’autre, le patron du FBI. C’est un très court extrait de la mini-série " The Comey rule ", à voir sur BeTV. 4 épisodes de très haute facture. La première moitié de cette mini-série est consacrée à cette fameuse enquête sur les mails d’Hillary Clinton et la façon dont le FBI a géré cette histoire.

Ce fameux James Comey est un républicain, choisi par Barack Obama pour diriger le Bureau fédéral d’investigation. On comprend assez vite la raison de ce choix : James Comey semble avoir des standards moraux assez élevés. Au point où, comme on le verra dans les deux premiers épisodes, il s’éloigne de la moindre réflexion politique concernant l’affaire des courriels d’Hillary Clinton, malgré les avertissements de tous ses collègues. Les deux derniers épisodes, vous l’avez compris, sont consacrés à la relation entre Comey et Donald Trump.

Il faut préciser que cette série est adaptée du livre de James Comey, Mensonges et vérités, une loyauté à toute épreuve, et que l’homme avait l’habitude de retranscrire les discussions qu’il avait avec Trump.

On se retrouve donc au cœur du système de pensée du futur ex-président américain. Et c’est pour ça que je voulais vous parler de The Comey rule. La mini-série résonne avec l’actualité du moment, le refus de Trump de reconnaître sa défaite.

Dans les diverses discussions avec Comey, Trump et ses collaborateurs sont absolument incapables de comprendre que ce qu’ils pensent peut s’avérer faux. C’est Jeff Daniels qui interprète le role de Comey, et il est impeccable. C’est Brendan Gleeson qui est Donald Trump. Gleeson, vous savez, c’est Maugrey Fol œil, dans Harry Potter. Un excellent acteur irlandais qui est ici dans l’imitation, plus que dans le jeu, de Donald Trump. Et il faut bien constater que ça marche très bien. The comey rule est un petit bijou pour les fans de politiques. A voir, à la demande, sur BeTV.

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK