Matin Première

Coronavirus : "Le fact-checking est indispensable, de faux experts racontent n'importe quoi"

François Perl, directeur de l'INAMI. @RTBF
François Perl, directeur de l'INAMI. @RTBF - © Tous droits réservés

Pour lutter contre les faux experts et les fakes news sur les réseaux sociaux, le directeur de l’INAMI, François Perl, n’hésite pas à y faire du fact-checking.

 

Ce n’est pas évident de démêler le vrai du faux parmi toutes les informations qui circulent sur les réseaux sociaux. La bataille de la (dés) information fait rage, et le directeur de l’Institut national d’assurance maladie-invalidité (INAMI), François Perl, fait partie des personnes sur le front : "On voit une prolifération de faux experts. Ils s’improvisent médecins, chercheurs en virologie, et font de l’interprétation de revue scientifique voire racontent simplement n’importe quoi. La seule information qui compte réellement, c’est une information scientifique, validée et sourcée."

Ce matin, sur les antennes de La Première, il rappelait à quel point il s’agissait d’un travail nécessaire : ''À un moment donné il faut plonger les mains dans le cambouis et fact-checker pour contrer les fakes news."

 

Des personnes sans autorité médicale font actuellement courir le bruit sur les réseaux sociaux que les patients hypertendus traités avec antihypertenseurs à base d’inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine (IEC) et de bloqueurs des récepteurs de l’angio II (ARA II)

— françois perl (@francoisperl) March 17, 2020

Le cas Marc Wathelet

"Les médias ont un rôle à jouer dans le choix des experts consultés. Ils doivent faire le tri entre les vrais experts comme Marius Gilbert et les faux experts mais c’est difficile. Il y a par exemple le cas de Marc Wathelet : c’est un fantastique expert dans le cas de la recherche scientifique mais il a notamment inventé un modèle de prévision de l’épidémiologie alors qu’il existe des modèles comme le SIR ou autres qui sont très précis. Quand on cherche un expert, il faut essayer d’aller au plus juste. Un virologue n’est pas un épidémiologiste, un épidémiologiste n’est pas un intensiviste."

 

Retrouvez l’ensemble de l’intervention de François Perl sur la rediffusion Auvio de la séquence : "Et vous dans tout ça ?" de ce vendredi 20 mars.

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK
PureVision
en direct

Pure

PureVision