Matin Première

L’anniversaire de l’Alabama : pourquoi les États d’Amérique sont autant désunis qu’unis ?

L’Alabama, un Etat des Etats-Unis fête ses 201 ans. L’occasion de se pencher sur ce que fut l’Amérique du 19e siècle et ce qu’elle nous dit de l’Amérique d’aujourd’hui.

L’Alabama c’est le deep south, le sud profond entre Mississipi, Géorgie et Floride qui comme d’autres Etats tire son nom de la tribu indienne qui vivaient là, les Alabamas, moins connus que les Creeks auxquels ils étaient apparentés.

Au 18e siècle, implante comme dans toute la région, on y implante du coton avec pour l’exploiter des esclaves noirs et ce sera comme cela jusqu’à la guerre de sécession. A l’issue de la victoire du Nord sur le Sud, c’est la fin de l’esclavagisme mais il est remplacé par la ségrégation, très présente en Alabama, mais c’est aussi en Alabama que la fin de cette ségrégation trouve son origine : à Montgomery, capitale de l’Etat, une femme afro-américaine Rosa Parks refuse d’obéir au chauffeur qui lui dit de laisser sa place assise à un passager blanc et d’aller dans le fond du bus, dans la colored section, la partie réservée aux personnes de couleur.

L’affaire se terminera devant la Cour suprême qui jugera anticonstitutionnelle la ségrégation dans les bus, ouvrant ainsi la voie vers l’abolition de tout le système de ségrégation envers les Noirs.

L’Alabama un Etat qui reste très conservateur

L’Alabama a d’ailleurs voté à 62% pour Donald Trump à la présidentielle. L’Alabama est très majoritairement traditionaliste et conservateur ce qui inspirera d’ailleurs à Neil Young une chanson intitulée Alabama.

Tu portes le poids sur tes épaules qui te brise l’échine

Allusion aux lynchages et bastonnades subies par les Noirs il n’y a pas si longtemps dans cet Etat.

Et pour la petite histoire la chanson de Lynnerd Skynnerd est une réponse directe à Neil Young.

J’ai entendu ce vieux Neil Young chanter sur elle et la rabaisser, j’espère que Neil Young se souviendra qu’un homme du sud n’a pas besoin de lui…

La musique est sympa, mais le message plus polémique même si par la suite LYnyrd Skynnyrd a précisé qu’il ne soutenait aucunement la ségrégation.

Qu’est-ce que l’adhésion de l’Alabama aux Etats-unis dit de l’Amérique ?

L’Alabama symbolise la question du racisme encore bien présent outre-Atlantique depuis le 18e siècle. Son adhésion aux Etats-unis nous rappelle que durant longtemps, ce pays s’est créé sur l’idée d’une frontière toujours mobile et qui s’est déplacée sans cesse vers l’ouest, ce fameux Far West des westerns, partie prenante du mythe national américain.

En 1821, quand l’Alabama adhère aux Etas-Unis, elle rejoint une toute jeune nation qui a conquis son indépendance de la couronne britannique moins de 50 ans auparavant.

L’Amérique est née sur la côte est et elle rejoindra la côte ouest en s’étendant sans cesse sur ces immenses prairies où les pionniers blancs remplacèrent les troupeaux de bisons des Indiens par leurs vaches tout en faisant pousser du maïs. La frontière, c’était la promesse de quitter le monde ancien vers des espaces vides et de bâtir un nouveau monde.

C’est l’origine du rêve américain : un pays sans limite, plein de risques, on a donc le droit de porter une arme pour se défendre, et un pays où si on accepte de se retrousser ses manches, on peut réussir, bref un pays de libertés en contraste total avec ce qui existait généralement dans la vieille Europe. Et quand on dit ça, on voit combien il en rester quelque chose dans l’Amérique d’aujourd’hui.

Un pays qui a grandi très vite et qui a dû gérer une immigration massive

Il y a 250 ans le territoire américain est quasiment vide si ce n’est les tribus indiennes estimées à moins d’un million d’habitants.

Quand l’Alabama rejoint les États-unis, on dénombre à peu près 6 millions d’Américains.

80 ans plus tard, en 1900 ils sont 75 millions.

Des vagues d’immigrants venues d’Irlande, d’Italie, d’Europe centrale et d’Europe de l’est ont créé un melting-pot inédit dans l’histoire, pour le meilleur et pour le pire.

La liberté, le mélange, l’innovation mais aussi le besoin de l’entre-soi, des communautés où l’on perpétue les traditions.

L’Amérique du 21e siècle a bien sûr beaucoup changé depuis l’époque des pionniers mais elle conserve dans son ADN les traces de son histoire originelle, la conquête de l’ouest et puis au sud ces vieux fantômes de la ségrégation qui remontent régulièrement du passé pour hanter le présent.

Même si l’actualité du jour en Amérique, c’est la réunion des grands électeurs qui va officiellement désigner Joe Biden comme le futur président.

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK