Matin Première

USA : histoire et origine de l'hymne national américain

Dans les grands évènements sportifs et dans une mise en scène souvent spectaculaire, les stars de la musique pop rock et parfois même classique sont invités à interpréter The Star-Spangled Banner. La chanteuse Lady Gaga l’a entonné hier lors de l’investiture de Joe Biden. Nous revenons ce matin sur l’origine et l’histoire de l’hymne national américain.

Nous sommes le 13 septembre 1814 à Baltimore. Des navires britanniques attaquent le forteresse américaine McHenry. Pendant plus de 25 heures, une pluie de canons s’abat sur le site américain.

Une semaine avant ce déluge de bombes, un avocat américain, âgé de 35 ans avait pris place à bord d’un navire britannique afin de négocier la libération d’un prisonnier américain. Cet homme s’appelle Francis Scott Key. Il est au courant de l’attaque qui se prépare. Il y assiste, de loin. L’assaut est tellement violent que Francis Scott Key craint le pire pour sa patrie. Mais contre toute, au lever du jour,

Le drapeau américain flotte toujours sur la forteresse McHenry. Epaté par la résistance et l’héroïsme de son pays, Key se met à écrire un texte qui vente cet exploit.

Ce seront les paroles de la bannière étoilée. Quant à la musique de ce chant patriotique américain, elle est empruntée à un Anglais, John Stattford Smith. Ce compositeur amateur avait écrit une musique qui servait à évaluer le niveau d’ivresse des convives dans les tavernes du XVIIIe siècle.

 

Les temps chantent nous plongent en musique dans une époque qui fait encore écho aujourd’hui. Cécile Poss se penche sur le contexte de création d’une chanson, les paroles d’un titre qui collent encore aujourd’hui à l’actualité ou une période de l’histoire illustrée par les musiques composées à ce moment-là.  

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK