Matin Première

Fake news sur les réseaux sociaux : 5 affirmations à décrypter

Fake News
Fake News - © Pixabay

Au cœur de la crise sanitaire du Covid-19, pas facile de voir clair dans la vague d’informations qui nous inondent tous les jours, les centaines de posts partagés sur les réseaux sociaux promettant des remèdes miracles, ou les témoignages éclairants des pseudo-amis médecins italiens de nos contacts Facebook. Chaque matin, Johanne Montay reprend donc quelques affirmations largement diffusées et en décrypte le vrai du faux pour déceler les fake news.

« Il faut laisser ses chaussures à l’extérieur parce que le tarmac pourrait véhiculer le virus »

Cette affirmation n’est pas complètement fausse, il s’agit en fait surtout d’une question de bon sens. Suivant les règles d’hygiène de base, la plupart des gens laissent leurs chaussures à l’entrée de leur domicile, surtout en présence d’enfants en bas âge susceptibles de ramper sur le sol et de porter leurs mains à la bouche ensuite. Le Coronavirus peut s’accrocher sur certains objets pendant plusieurs heures, parfois quelques jours, mais les scientifiques n’ont pas encore assez d’informations concernant le tarmac. Continuons donc d’agir avec bon sens.

« Pour tuer le virus, il faut boire des boissons chaudes ou se gargariser avec du vinaigre »

Si boire de l’eau régulièrement pendant la journée permet de rester hydraté et donc en meilleure santé, cela n’aura néanmoins aucun impact sur le virus. Beaucoup ont lu sur les réseaux sociaux qu’il fallait garder sa gorge humide pour éliminer l’infection, c’est totalement faux. Inutile de se gargariser avec du vinaigre ou de l’alcool, rien ne sert de s’asperger de chlore ou de produit désinfectant les surfaces, c’est dangereux et inefficace si l’organisme est déjà infecté. La consommation de vin, de bière ou autres spiritueux ne permet pas non plus de lutter contre le Coronavirus.

« Retenir son souffle permet de détecter l’infection au Coronavirus »

D’après les réseaux sociaux, il s’agirait d’un test infaillible mis au point par des médecins japonais ou coréens : respirez un grand coup, retenez votre souffle pendant dix secondes, si vous ne ressentez aucune gêne ni ne toussez, vous ne souffrez donc pas de fibrose pulmonaire. Ce simple test ne sert pourtant à rien étant donné que bon nombre de personnes malades ne présentent que de faibles symptômes. En outre, la fibrose pulmonaire n’est pas directement liée au Covid-19, c’est une maladie bien spécifique.

« L’eau du robinet est dangereuse »

Non, l’eau du robinet est totalement sans danger, elle peut être bue sans aucune inquiétude, et ce pour plusieurs raisons. Premièrement, le virus n’aime pas l’eau et survit difficilement dans ce milieu. Ensuite, les nappes phréatiques belges sont naturellement protégées contre la propagation des infections. Enfin, les distributeurs traitent méticuleusement l’eau potable pour qu’elle soit conforme aux normes antimicrobiennes. 

« Le retour du printemps et de la chaleur va tuer le virus »

Donald Trump avait déjà soutenu cette affirmation avec verve, persuadé que la chaleur ferait disparaître toute menace d’épidémie, à l’image de la grippe qualifiée de saisonnière. Or, nul ne sait comment le Covid-19 va réagir à l’approche des beaux jours et s’il est lui aussi saisonnier. Selon l’OMS, le virus peut se transmettre dans toutes les régions du monde, y compris celles qui présentent un climat chaud. En Afrique, par exemple, plusieurs cas suspects ont déjà été détectés. L’espoir d’un retour à la normal ne repose donc pas sur l’arrivée du printemps, mais sur le respect des mesures de confinement et des normes d’hygiène.

(Ré)écoutez la capsule anti fake news de Johanne Montay

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK
PureVision
en direct

Pure

PureVision