Matin Première

Das Deutschlandslied, "le Chant de l’Allemagne" détourné au fil des dirigeants

Ce 26 septembre 2021, les Allemands ont élu le 9e chancelier du pays dont l’hymne a évolué au fils des ans. Si la musique est restée la même durant 224 ans, les paroles elles, ont été modifiées ou détournées en fonction des valeurs défendues par les dirigeants allemands.


Depuis 1989, Das Deutschlandslied" Le Chant de l’Allemagne " est l’hymne officiel du pays. Mais en réalité, il n’est pas composé pour l’occasion.

Il résonne pour la première fois, bien plus tôt en 1797. A ce moment-là, le Saint-Empire Romain est en guerre face à la France révolutionnaire de Bonaparte qui enlève aux Autrichiens le fameux pont d’Arcole. Le gouvernement de Vienne appelle à la mobilisation générale et interdit de parler de paix tant que l’ennemi ne serait pas refoulé dans ses anciennes frontières.

Le 12 février de cette année 1797, l’Empereur du Saint Empire romain, François II, souffle ses 29 bougies. Pour l’occasion, Haydn est chargé de composer une musique sur ces paroles Gott Erhalte Franz den Kaiser (Que Dieu protège l’empereur François). Le comte Saurau, alors chargé d’informer l’empereur de l’état de l’opinion publique, écrit ceci : " J’avais souvent regretté, songeant à celui que possédaient les Anglais, l’absence chez nous d’un hymne national pouvant témoigner devant le monde entier du profond attachement de notre peuple pour son sage et bienveillant souverain et éveiller dans le cœur de tout bon Autrichien le noble sentiment national. J’ai commandé le texte au digne poète Lorenz Léopold Haschka et pour le mettre en musique, je me suis adressé à notre immortel compatriote Haydn, seul capable à mon avis de créer qqch d’analogue au God Save the Queen anglais. Ainsi naquit notre Volkslied ".

Les temps chantent nous plongent en musique dans une époque qui fait encore écho aujourd’hui. Cécile Poss se penche sur le contexte de création d’une chanson, les paroles d’un titre qui collent encore aujourd’hui à l’actualité ou une période de l’histoire illustrée par les musiques composées à ce moment-là.

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK