Matin Première

Bart De Wever, le retour, en slip

Bart De Wever, le président de la N-VA revient en force dans les médias. Il s’est d’abord fait remarquer avec cette apparition en slip dans une interview sur Radio 2, mais une série documentaire controversée lui sera aussi prochainement consacrée sur la VRT. Après avoir connu une année 2020 difficile, Bart De Wever semble préparer une contre-offensive médiatique.

 

  • 2020 pour Bart De Wever, c’est l’année où son parti a dû faire une croix sur la coalition fédérale pour rester dans l’opposition.
  • 2020, c’est l’année où l’étoile du premier parti de Flandre, la N-VA, a pali, avec des intentions de vote fondant comme neige au soleil face à un Vlaams Belang qui dévore ses parts de marché.
  • 2020 c’est l’année ou Bart De Wever a été réélu à la tête de son parti avec des scores staliniens certes, sans avoir eu à se mesurer à un autre candidat.

Or, à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire, mais il était écrit, dès les premiers jours de 2021, que Bart De Wever chercherait à retrouver son panache. Le deux janvier, Bart De Wever a donné une interview par Skype à la VRT.

Il est chez lui en chemise à son bureau, derrière lui un miroir montre l’envers du décor et provoque l’hilarité dans le studio de la VRT, sous sa chemise, le bourgmestre d’Anvers ne portait qu’un slip, ce que la présentatrice lui fait évidemment remarquer.

Véritable gaffe ou distraction opportune ?

On ne le saura jamais.

En tout cas, l’histoire fait le tour de la toile. L’année commence par un moment particulièrement gênant réplique Bart De Wever.

Il n’y a rien de plus normal reprend le présentateur. Bart De Wever apparaît tout à coup comme sympathique, il partage les petites misères de tous ceux qui télétravaillent depuis des mois… Rien de tel pour se refaire un brin de popularité.

Mais ce petit incident très télégénique n’est qu’une mise en bouche par rapport à ce que la VRT a annoncé dans sa grille de programmes pour cette année puisqu’elle propose une série en plusieurs épisodes portant sur l’année 2020, l’année où il a eu 50 ans.

Une médiatisation qui fait grincer quelques dents en Flandre

Le documentaire donne à voir une image humaine et fragile de Bart De Wever précise le porte-parole de la VRT, c’est un rêve érotique pour n’importe quel politicien commente le politologue Dave Sinardet.

Une équipe a suivi le président de la N-VA dans sa vie quotidienne pendant un an, deux à trois jours par mois, c’est évidemment une vitrine à ne pas manquer pour Bart De Wever. Mais les critiques fusent à l’encontre de la VRT. Pourquoi De Wever uniquement ? Pourquoi lui y aurait droit et pas les autres présidents de parti ? La VRT veut-elle se faire bien voir par la N-VA ?

Des interrogations d’autant plus fortes que les choix rédactionnels du service public flamand sont sous pression depuis la fin de l’année.

La VRT sous contrôle

Dans le nouveau contrat de gestion de la VRT, il est prévu qu’un organe contrôle l’impartialité des choix rédactionnels du média public.

Depuis des années, la N-VA et le Vlaams Belang dans son sillage reprochent à la VRT d’être trop à gauche, trop progressiste dans ses choix rédactionnels. D’où la création de cet organe de contrôle et de nombreux observateurs se demandent donc si cette série consacrée à De Wever n’est pas une réaction à la pression exercée par la droite et l’extrême droite sur la VRT.

Avant même sa diffusion, la série fait déjà l’événement

C’est le petit bonus pour Bart De Wever, alors qu’il donne des interviews un peu partout depuis quelques jours.

En fait cette offensive médiatique a commencé un peu avant son interview sans pantalon. Lorsqu’il a déclaré que tant qu’il en serait le président, la N-VA ne s’associerait pas au Vlaams Belang.

Dans cette lutte pour la première place en Flandre, Bart De Wever sait qu’il lui reste un avantage énorme par rapport au Vlaams Belang. Même si le cordon sanitaire médiatique a sauté depuis longtemps en Flandre, la N-VA dispose d’un boulevard dans les médias en comparaison avec la place qui est réservée à l’extrême droite.

En ce début d’année 2021, il semble que Bart De Wever d’habitude si parcimonieux dans ses apparitions médiatiques, entend bien profiter de cet avantage.

Réécouter l’œil de Flandre de Baptiste Hupin dans Matin Première

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK